Tranchant, Richard Gasquet domine Hugo Dellien à Estoril

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Richard Gasquet poursuit sa route à Estoril. (P. Lahalle/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un match truffé de longs rallyes, Richard Gasquet a su se montrer ce jeudi plus tranchant et plus offensif pour dominer le Bolivien Hugo Dellien en deux sets (7-6 [5], 6-2) et rallier les quarts de finale à Estoril.

À 35 ans, Richard Gasquet a encore quelques poussières d'or dans le creux des mains. Jeudi, opposé pour la première fois à Hugo Dellien (85e mondial), un pur terrien qui crie fort à chaque frappe et qui possède, avec son coup droit décroisé, une arme maîtresse sur l'ocre, le Biterrois a tenu la bagarre. Il n'a surtout pas flanché dans le premier set, quand il était alors dominé, pour finalement s'imposer en deux manches (7-6 [5], 6-2) et 2 h 11 de jeu, durant lesquelles le Français aurait fait pas mal de chemin le long de ses lignes de fond de court.

Richard Gasquet

« C'était un premier set difficile et c'était important de le gagner pour la suite. C'est une belle victoire pour moi, j'ai bien travaillé physiquement dans ce match »

Un peu trop timide dans le jeu en début de match, Gasquet a d'abord subi. Breaké à deux reprises (4-2 puis 5-3), il avait cependant la bonne idée de recoller immédiatement à chaque fois. Dellien s'en frustrait un peu, avant de se faire totalement décoiffer par quatre coups de patte géniaux de Gasquet dans le tie-break : quatre revers long de ligne, comme une marque déposée depuis quinze ans, qui offraient au Français le premier set et instillaient le doute dans la tête du Sud-Américain. « C'était un premier set difficile et c'était important de le gagner pour la suite. C'est une belle victoire pour moi, j'ai bien travaillé physiquement dans ce match », reconnaissait Gasquet à la sortie.

lire aussi

Le tableau du tournoi d'Estoril

Effectivement, le Français s'échappait d'entrée de deuxième manche, même s'il se faisait vite rejoindre à son tour et devait même sauver deux balles de break à 2-2. Mais Gasquet était plus agressif, plus audacieux et plus tranchant, cassant les diagonales et sortant Dellien de ses schémas de jeu. Une dernière frayeur à 4-2, avec une balle de break sauvée par un ace, et le 80e mondial pouvait se propulser en quarts de finale, son troisième de la saison après Montpellier et Marrakech. Il attend maintenant de connaître son adversaire, entre le Croate Marin Cilic et l'Argentin Sebastian Baez.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles