Transferts : Les 5 plus gros échecs du Barça face au PSG sur le mercato

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis le début de l’ère QSI qui a été entamée à l’été 2011 avec l’arrivée des nouveaux propriétaires qataris, le PSG est régulièrement confronté aux plus grands clubs sur le marché des transferts et notamment le FC Barcelone. Retour sur cinq moments où le PSG a pris le meilleur sur le Barça pour des pistes communes ou des joueurs évoluant dans l’un des deux clubs.

Neymar, le premier camouflet

À l’été 2017, Neymar, qui souhaitait se lancer un nouveau challenge et surtout évoluer en dehors de l’ombre de Lionel Messi décidait de quitter le FC Barcelone après quatre saisons de bons et loyaux services envers le club culé. Et ce transfert ne fut clairement pas prémédité par le Barça. En effet, le PSG a profité du montant de 222M€ de la clause libératoire présente dans l’ancien contrat de Neymar qui avait été signé un an plus tôt pour mettre la main sur l’international brésilien au grand dam du FC Barcelone. Depuis, le Barça a tenté à deux reprises, en 2019 et en 2021 avec le retour à la présidence de Joan Laporta, de rapatrier Neymar, sans succès.

Lionel Messi, l’impuissance du Barça et l’opportunisme du PSG

Pire, le FC Barcelone a perdu une légende vivante de son club qui a elle aussi filé au PSG, mais pas pour les mêmes raisons. Contrairement à Neymar qui s’en est allé de son plein gré, Lionel Messi voulait rester au FC Barcelone à l’été 2021, moment où son contrat était arrivé à expiration. Cependant, la situation financière que le Barça traversait à ce moment-là ne lui permettait…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles