Transferts F1 : Red Bull admet "une situation très inhabituelle"

Basile Davoine
·3 min de lecture

, mais ce dernier terminera quoi qu'il arrive la saison avec l'écurie. Au lendemain du Grand Prix du Portugal, Christian Horner a écarté toute éventualité de voir le Thaïlandais être débarqué, en dépit d'une situation qui s'est clairement fragilisée.

Le directeur de l'écurie de Milton Keynes a toutefois confirmé ce week-end ce que Helmut Marko avait déjà précisé : si Albon ne montre pas de signes ostensibles de progrès, Red Bull se tournera vers une solution externe qui pourrait être en vue de 2021. "Si nous devions chercher une solution différente, nous devrions le faire en dehors du contingent de pilotes Red Bull", prévient Horner. "Tout simplement parce qu'il n'y en a pas de disponible que nous cherchons à placer. Et il y a évidemment des pilotes de qualité sur le marché et qui pourraient être sans volant l'année prochaine."

Lire aussi :

Red Bull, le jeu de patience de Nico Hülkenberg

La priorité affichée par l'équipe reste néanmoins, dans l'immédiat, de mettre son pilote dans les meilleures dispositions possibles afin qu'il saisisse sa chance, alors qu'il souffre terriblement de la comparaison avec depuis le début de la saison.

"La réalité fait qu'il ne reste plus beaucoup de Grands Prix cette saison", constate le directeur de Red Bull. "Et nous arrivons au moment de l'année où nous devons commencer à réfléchir pour l'an prochain, évidemment. Nous allons devoir prendre une décision dans les semaines qui viennent. Nous devons examiner toutes les options, et nous ne ferions pas notre travail si nous ne regardions pas la situation dans son ensemble. Il y a naturellement des pilotes qui ont une expérience et des capacités significatives et qui pourraient être disponibles, et c'est une situation très inhabituelle."

Tout le monde dans l'équipe veut qu'il conserve son baquet.

Christian Horner, directeur de Red Bull

Red Bull semble s'être donné jusqu'à la mi-novembre afin de statuer sur le choix du deuxième pilote pour l'année prochaine. Si jamais cela devait mener l'écurie autrichienne à opter pour un remplacement d'Albon, la perspective de préparer 2021 en faisant débuter son successeur dès la fin de saison pourrait être intéressante, mais Horner écarte cette option.

"Nous sommes engagés avec Alex pour cette année", insiste-t-il. "Comme je l'ai dit, tout le monde dans l'équipe veut qu'il conserve son baquet pour l'année prochaine. C'est un excellent garçon. Nous croyons qu'il a du talent. Il est encore dans sa deuxième année de F1, et c'est dur, très dur. C'est mentalement difficile. C'est dur d'être face à Max. Il a montré auparavant qu'il pouvait rebondir, et j'espère vraiment pour lui qu'il pourra le faire la semaine prochaine à Imola après un week-end difficile ici [à Portimão]."

La disponibilité de Nico Hülkenberg ou de Sergio Pérez pourrait ne pas durer, le Mexicain voyant son nom circuler chez pense justement que le clan Pérez alimente les rumeurs pour tenter de forcer la main à Red Bull…