Transferts : Nantes moins dépendant de l'agent belge Mogi Bayat

Mogi Bayat, en juin 2021, au stade de la Beaujoire. (V. Michel/L'Équipe)

Alors que le FC Nantes devrait recruter en janvier, le club apparaît désormais moins dépendant de l'agent-intermédiaire Mogi Bayat concernant ses choix et l'évolution de son effectif.

Nantes se porte bien depuis deux ans et l'arrivée d'Antoine Kombouaré. Entre un maintien arraché en barrage en 2021, la Coupe de France en 2022, la qualification pour un barrage de Ligue Europa contre la Juventus Turin le mois prochain, l'octuple champion de France traverse une période plus intense, même s'il faut à nouveau lutter pour le maintien cette saison.

Pour y parvenir, Kombouaré compte sur un groupe assez stable et sur un mercato d'hiver dans lequel il espère puiser des ressources supplémentaires après les arrivées depuis l'été dernier de Moussa Sissoko, Mostafa Mohamed, Evan Guessand, Igniatius Ganago et Fabien Centonze et le départ, principalement, de Randal Kolo Muani pour Francfort.

lire aussi : Dennis Appiah (Nantes) signe à Saint-Étienne

Bayat n'est pas mis de côté, mais le club échange plus naturellement avec d'autres agentsDans ce sens, le club a pris un petit virage et travaille quelque peu différemment pour ce qui a trait au mercato, à l'évolution de l'effectif, aux rapports avec les agents. Ces dernières années, et encore cet été, Mogi Bayat tenait un rôle central pour Nantes, notamment comme intermédiaire dans les négociations, dans le sens des départs ou des arrivées. L'agent belge n'est pas mis de côté, mais le club échange plus naturellement avec d'autres agents, désormais, prêt à s'ouvrir à des perspectives différentes, sans être forcément reliées à Bayat. Si les raisons de cette évolution ne sont pas connues, elles sont constatées par plusieurs agents.

Si un joueur plaît à la cellule sportive (Antoine Kombouaré et Philippe Mao, coordinateur sportif) et que Bayat peut faciliter l'opération, elle peut aboutir quand même. Mais un dossier peut être étudié sans passer nécessairement par Bayat. Le club se montre plus directement accessible aux représentants de joueurs, comme s'il voulait explorer d'autres alternatives à un système qui était devenu incontournable.

lire aussi : Toute l'actualité du FC Nantes