Transferts : Nice a fait une offre de 18 millions d'euros pour Terem Moffi (Lorient)

Terem Moffi a marqué 11 buts cette saison, dont un contre le PSG de Danilo Pereira. (A. Mounic/L'Équipe)

Nice a fait du Lorientais Terem Moffi sa priorité pour renforcer son attaque cet hiver. Une offre estimée à 18 millions d'euros a été transmise aux dirigeants bretons.

Terem Moffi incarne l'une des têtes d'affiche de l'excellente première partie de saison du FC Lorient. Très efficace, l'attaquant nigérian de 23 ans, auteur de 11 réalisations, n'est devancé au classement des buteurs de Ligue 1 que par le Parisien Kylian Mbappé et cela a, forcément, augmenté sa cote sur le marché des transferts. Notamment en Angleterre, où le profil du Super Eagle a séduit Southampton et West Ham. Les deux clubs de Premier League ont déjà fait parvenir une proposition financière aux dirigeants bretons. Elles ont toutes les deux été refusées.

lire aussi : Le mercato en direct

Une première offre niçoise refuséeUn troisième candidat est entré ces derniers jours en discussion avec le président des Merlus, Loïc Féry. Comme révélé par RMC, il s'agit de Nice. Selon nos informations, le club azuréen est allé bien au-delà d'un simple intérêt : le Gym a déjà transmis deux offres à Lorient. La première, d'environ 15 M€, a été repoussée par la direction du club breton. Mais Nice a réévalué son offre ces dernières heures, jusqu'à 18 M€. Les discussions restent ouvertes entre les deux parties dont les rapports, sont facilités par la bonne relation entre Féry et Fabrice Bocquet, son ex-directeur général, aujourd'hui en poste sur la Côte d'Azur.

Seulement, comme à son habitude, Féry ne sera pas facile en affaire. Le patron du club lorientais a fixé à 30 millions d'euros le bon de sortie à son joueur, recruté contre 8 M€ à Courtrai en octobre 2020. Mais l'homme d'affaires basé à Londres sait aussi que son buteur n'est sous contrat que jusqu'en juin 2024, ce qui limite son champ d'action.

Moffi se verrait plutôt continuer en FranceAu cours de ses deux saisons et demie en Ligue 1, Moffi a montré une réelle efficacité face au but (14 réalisations pour sa première saison, 8 pour sa seconde), notamment face aux gros clubs du Championnat (PSG, OM, Monaco, Lyon), et le Nigérian se plaît en France. S'il devait quitter le FCL cet hiver, l'international nigérian se verrait continuer sa progression dans un club huppé de notre Championnat plutôt que de partir à l'étranger.

Si le départ de son meilleur buteur n'est pas encore acquis, le FCL est conscient que son mercato aura une influence importante sur la suite de sa saison, puisque Dango Ouattara, autre joueur important du onze de Régis Le Bris, est très observé.