Transferts : Scamacca, visé par le PSG, dossier en stand-by

Gianluca Scamacca, l'attaquant de Sassuolo. (Paolo Bona/Presse Sports)

Le PSG attend de vendre avant d'éventuellement relancer l'onéreuse piste menant à l'attaquant de Sassuolo Gianluca Scamacca. Les prétentions du club italien ont baissé.

Érigée comme prioritaire en juin par le conseiller foot du PSG Luis Campos, la piste menant à Gianluca Scamacca (23 ans, sous contrat jusqu'en 2026) s'est aujourd'hui refroidie. Pas prêt à surpayer un joueur qu'il estime être un potentiel important mais qui n'a que deux saisons « pleines » en Serie A (16 buts en 36 matches de Championnat l'an dernier), le PSG ne souhaite pas atteindre les niveaux exigés par Sassuolo (de l'ordre de 50 M€).

lire aussi

Quel est le profil de Gianluca Scamacca (Sassuolo), l'attaquant proche du PSG ?

Vendre avant d'acheter

Joints jeudi, les dirigeants du club italien ont indiqué que le deal avec Paris était toujours « ouvert » pour un joueur qui est encore courtisé par West Ham. Mais à quel niveau ? Les dirigeants auraient baissé leurs prétentions initiales. Une offre de l'ordre de 40 M€ (plus bonus) pourrait relancer les discussions. Les dirigeants parisiens sont-ils prêts à atteindre ce niveau-là ? En l'état, non.

D'abord parce que Paris, et le dossier de l'international français de Leipzig Nordi Mukiele le montre (le PSG négocie sous la forme d'un prêt avec option d'achat obligatoire en fin de saison), ne dispose pas d'une surface financière extensible. Ensuite, parce que les décideurs du PSG souhaitent avant tout alléger l'effectif et se séparer des « indésirables » (Herrera, Wijnaldum, Kurzawa, Icardi...). Le dossier Scamacca est mis, pour l'instant, en stand-by. Le club de la capitale a, sur ce poste, d'autres pistes activées.

lire aussi

Transferts : l'AS Rome pousse pour Georginio Wijnaldum (PSG)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles