Transferts Top 14 : Berdeu (LOU), Ntamack (Toulouse) et Jalibert (UBB) ont décidé de rester dans leur club

Les trois ouvreurs ont choisi de poursuivre avec leur club respectif. (L'Equipe)

Les deux internationaux Romain Ntamack, Matthieu Jalibert, et le Lyonnais Léo Berdeu n'ont pas cédé à la tentation d'une nouvelle aventure.

Ntamack : l'évidence au Stade
Partir ? Pour aller où ? Le demi d'ouverture n° 1 des Bleus (23 ans, 28 sélections) s'est-il seulement posé la question ? Non, assurait-il en mars, quelques semaines avant l'annonce officielle de sa prolongation jusqu'en 2028 alors que son contrat précédent s'achevait en juin 2023. « Toulouse est mon club. Je n'ai pas discuté avec d'autres clubs. C'était plus qu'une évidence de rester au Stade Toulousain », déclarait Romain Ntamack à L'Équipe à la sortie du Grand Chelem en mars dernier.

Même s'il a déjà tout gagné avec le Stade Toulousain, deux Brennus (2019 et 2021) et une Coupe d'Europe (2021), l'ouvreur international ne s'est « jamais imaginé ailleurs. Je suis trop attaché à ce club ». Malgré une dernière saison vierge de titres, son choix de rester à Toulouse lui offre une stabilité bienvenue à quelques mois du Mondial 2023 en France et l'opportunité d'affiner ses réglages avec nombre d'autres Bleus.

lire aussi
Cet été, il y a eu une vraie valse des dix en Top 14

Jalibert : le choix de la stabilité
Un temps, en début de saison dernière, la rumeur l'a envoyé ailleurs, au Racing 92 notamment. Finalement, à l'instar de Romain Ntamack, le demi d'ouverture international a décidé de rester fidèle à l'Union Bordeaux-Bègles (23 ans, 17 sélections), son club formateur. Il s'est réengagé pour deux saisons, jusqu'en 2025. Le choix de la stabilité pour aborder le plus sereinement possible la dernière saison d'avant Mondial.

Depuis cette décision, prise à l'automne dernier, de l'eau a coulé sous le Pont de pierre et la fin de saison sous tension de l'UBB a avivé quelques frictions entre Christophe Urios et son ouvreur vedette, pris en grippe par le manager dans la presse. Jalibert a dit s'en être expliqué depuis avec son entraîneur mais il devra aussi digérer le départ de son ami Cameron Woki au Racing 92.

voir aussi
La joyeuse rentrée des classes du Top 14

Berdeu : étoffer sa panoplie
Révélation de la saison dernière, qu'il a terminée avec le statut honorifique de meilleur réalisateur du Top 14 juste devant l'ex-Palois Antoine Hastoy (251 points contre 250), Léo Berdeu (24 ans) a lui aussi fait le choix de rester dans son club. Le LOU, où il a paradoxalement profité de la concurrence du All Black Lima Sopoaga pour se remettre en question et gagner en confiance et en temps de jeu, lui a offert une prolongation de deux ans, jusqu'en 2024.

Après le départ de Pierre Mignoni à Toulon, Berdeu évoluera sous les ordres de Xavier Garbajosa, une bonne occasion d'étoffer encore sa panoplie d'excellent attaquant. Appelé dans le groupe des 41 joueurs lors du dernier Tournoi, il n'a pas encore eu l'honneur de porter le maillot bleu. Mais il fait partie de la jeune génération d'ouvreurs français suivis de près par Fabien Galthié et son staff.