Transformer le National en Ligue 3 professionnelle, ça changerait quoi?

"Cela peut-être une bonne idée, mais il ne faut pas que les clubs y voient simplement une aubaine financière". Maxence Franceschi, chargé d’études au Centre de droit et d’économie du sport à Limoges, est catégorique: si les dirigeants ne sont motivés que par l’aspect économique, faire basculer le National en une Ligue 3 professionnelle ne sera pas une réforme viable.

Depuis plusieurs années, certains présidents de Ligue 2 et National militent pour l’instauration du statut professionnel dans le troisième niveau du football hexagonal. En 2018, le projet avait été présenté aux instances dirigeantes du football français (FFF et LFP), avec comme objectif bien ciblé l’horizon 2020. Pourquoi cette date? "On avait ciblé cette année car avec l’augmentation des droits TV, on espérait recevoir notre part du gâteau." Thierry Gomez (président du Mans FC, évoluant en Ligue 2) le concédait en novembre sur RMC, l’objectif premier était d’obtenir une part du montant record (1.1 milliard) des droits de la Ligue 1 payés par Mediapro et beIN Sport. 

L'idée de fixer un cadre, avec encadrement des dépenses

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un premier accroc pour les défenseurs d’une L3. "Pour les clubs, il est nécessaire de prendre le temps de poser un cadre bien défini, détaille Maxence Franceschi, avec des priorités partagées par tous les clubs." L’idée d’un salary cap (plafond maximum pour les salaires) est pertinente, tout comme un contrôle des dépenses et...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi