En travers de la jauge

·1 min de lecture

Pour Benjamin comme pour beaucoup d'autres, le couperet est tombé le 20 mai, sur les coups de 9h36 du matin. Un mail d'une poignée de lignes qui est venu complètement anéantir la perspective de fêter le grand retour des tribunes pleines dans celles de Wembley, pour la demi-finale du 7 juillet : ses quatre places pour le match, glanées lors du premier tirage au sort, ont été annulées par l'UEFA. "J'ai trop le seum, résume habilement le jeune homme, qui a néanmoins conservé deux places pour le quart de finale n°4, le 4 juillet à Rome. Je me disais : si la France va en demie et que je tombe sur le bon jour, j'aurais emmené trois potes avec moi pour une virée exceptionnelle à Londres. Et si la France n'allait pas en demies, je les aurais bien revendues à des Anglais qui auraient voulu aller à Wembley." Ses plans ont donc été anéantis par un mail aussi laconique que cruel de l'UEFA : "Nous sommes au regret de vous informer que…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles