Le tribunal de Paris ordonne le blocage des sites de streaming qui diffusent Roland-Garros illégalement

Fabrice Santoro et Clémentine Sarlat à Roland-Garros pour la chaîne Amazon Prime Video. (P. Lahalle/L'Équipe)

Par un communiqué, la FFT s'est félicitée de la décision rendue ce mercredi par le tribunal judiciaire de Paris qui a demandé le blocage de tous les sites de streaming diffusant illégalement le tournoi de Roland-Garros.

Depuis le début de la quinzaine des Internationaux de France, plusieurs sites de streaming diffusent illégalement les rencontres de Roland-Garros, notamment celles qui sont sur la chaîne payante Amazon Prime Video. La justice n'a pas tardé à réagir par une ordonnance publiée ce mercredi en référé. Ainsi, le tribunal judiciaire de Paris a prononcé le blocage de toutes ces diffusions illicites jusqu'à la fin du tournoi en vertu de la nouvelle loi anti piratage qui a été adoptée en septembre 2021.

Les fournisseurs d'accès à internet (FAI) disposent de deux jours pour prendre « toutes mesures propres à empêcher, jusqu'à la fin de l'édition 2022 du tournoi de Roland-Garros, l'accès aux sites identifiés par la FFT dans son assignation ainsi qu'aux sites non encore identifiés à la date de la décision », précise la fédération française de tennis dans un communiqué.

lire aussi

250 sites de streaming bloqués depuis janvier en France selon l'Arcom

Son président Gilles Moretton a également tenu à féliciter « cette décision qui oeuvre à la défense du tournoi de Roland-Garros. Cette décision permet à la FFT de pleinement défendre les droits des diffuseurs officiels du tournoi dont les revenus participent au développement et au financement du tennis », a-t-il appuyé.

lire aussi

Toute l'actualité de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles