Quel trio de gardiens en équipe de France après les retraites de Mandanda et Lloris ?

Steve Mandanda (au centre) discute avec Alphonse Areola (à gauche) et Hugo Lloris, le 9 décembre, lors d'un entraînement des Bleus au Qatar. (P. Lahalle/L'Équipe)

Les retraites d'Hugo Lloris et Steve Mandanda vont obliger Didier Deschamps à repenser sa stratégie sur les gardiens, à un peu plus d'un an de l'Euro.

Après les retraites internationales de Hugo Lloris et de Steve Mandanda, Didier Deschamps va se poser dans les prochaines semaines avec son entraîneur des gardiens, Franck Raviot, pour tenter de trouver le meilleur trio de portiers possible en équipe de France. La combinaison des trois caractères aura une importance particulière alors que Lloris et Mandanda entretenaient une concurrence saine où chacun savait où était sa place sans remettre en question les choix du sélectionneur.

Le rassemblement de mars, avec deux matches comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2024, face aux Pays-Bas (le 24 au Stade de France) puis en Irlande (le 27), marque le début de ce nouveau cycle. Si son mollet gauche le laisse tranquille, Mike Maignan (27 ans) débutera son ère comme titulaire en Bleu.

Lafont devra passer un nouveau capC'est derrière le Milanais que les places sont à prendre. Alphonse Areola (29 ans), apprécié pour son caractère dans le groupe, ne pourra pas prétendre à une carrière stable en sélection sans un statut de numéro un en club, qu'il n'a pas aujourd'hui à West Ham. Alban Lafont (23 ans) est déjà venu goûter à un rassemblement, mais le Nantais devra passer un nouveau cap dans sa carrière.

Le gardien de Leeds Illan Meslier (22 ans) a une échéance importante avec les Espoirs en juin avec l'Euro. Son avenir semble ensuite s'inscrire plus haut. Le Lillois Lucas Chevalier (21 ans) est cité par tous les spécialistes, mars semble arriver trop tôt cependant. Des plus anciens, performants, peuvent aussi prétendre à venir, à l'image du Lensois Brice Samba (28 ans).

lire aussi : Les 16 saisons en Bleu de Steve Mandanda