Le triple champion olympique Matthias Mayer met fin à sa carrière

Matthias Mayer quitte brutalement le circuit. (S. Boué/L'Équipe)

Annonce surprise jeudi matin : l'Autrichien Mattias Mayer (32 ans) a indiqué à Bormio qu'il mettait un terme immédiat à sa carrière.

Quelques jours après l'annonce du départ à la retraite de Beat Feuz, qui raccrochera dès les courses de Kitzbühel terminées, le circuit a appris jeudi la fin de carrière immédiate de l'Autrichien Matthias Mayer (32 ans). Forfait mercredi pour la descente de Bormio (malade), il ne sera pas non plus au départ du super-G à 11h30, et son absence est donc définitive.

Une décision très surprenante, que l'intéressé a annoncée à la télévision autrichienne après la reconnaissance matinale de la Stelvio. « La piste est très bonne, je me sens en forme aussi, a-t-il indiqué. Mais j'ai un peu réfléchi ces derniers jours et le moment est venu pour moi de me retirer, ça me suffit. Je n'ai plus l'appétit suffisant. C'était une saison formidable l'année dernière avec la troisième médaille d'or olympique. J'ai bien commencé cet hiver, je suis satisfait, mais ça suffit. Je comprends que ma décision puisse surprendre, mais le sport de compétition est désormais derrière moi. Je retiens plein de beaux souvenirs et je me réjouis de la suite."

Mayer possède un palmarès exceptionnel, avec trois titres olympiques : l'or en descente en 2014 à Sotchi, et deux fois l'or en super-G, à Pyeongchang en 2018 puis à Pékin en 2022. Aucun athlète masculin n'a réussi pareil triplé sur trois JO successifs en ski alpin. En Coupe du monde, il a remporté 11 victoires dont 7 en descente, s'imposant notamment à Kitzbühel et Bormio. Plus jeune, il était aussi passé par des moments compliqués : arthrite à un genou en 2011 et 15 kg perdus, grave blessure aux vertèbres en 2015 qui l'a laissé un an sur le flanc.

Cet hiver, Mayer était encore très compétitif : 4e en descente à Beaver Creek et Lake Louise, 3e à Val Gardena. Le dernier podium en Coupe du monde de « Monsieur JO ».

lire aussi : Pourquoi Matthias Mayer est Monsieur JO