Trois ans de suspension pour le décathlonien américain Garrett Scantling

Garrett Scantling ne sera pas à Paris dans deux ans. (F. Faugère /L'Équipe)

Meilleur performeur de l'année, le décathlonien américain Garrett Scantling a été suspendu trois ans, vendredi, pour manquements à ses obligations de localisation antidopage.

L'agence américaine antidopage (Usada) a annoncé vendredi la suspension pour trois ans du décathlonien Garrett Scantling (29 ans), pour manquements à ses obligations de localisation antidopage. Quatrième des JO de Tokyo et meilleur performeur de l'année 2022 avec 8 867 points, l'athlète était suspendu provisoirement depuis le 22 juillet, ce qui lui avait fait rater les Mondiaux à Eugene (Oregon), où Kevin Mayer s'était imposé.

Scantling a accumulé sur une période de douze mois « trois échecs de localisation » explique l'Usada et a également modifié un e-mail pour défendre son troisième échec, ce qui constitue une falsification. Sa suspension prend en effet au 22 juin 2022, et l'Américain va donc rater les JO de Paris en 2024.

« C'est une situation très malheureuse, a indiqué Scantling, cité par NBC Sports. J'ai travaillé si dur pour arriver dans la position où j'étais. Mais une erreur modifie tout le cours de ma carrière. J'en assume la responsabilité, peu importe à quel point les conséquences peuvent sembler dures pour un athlète propre. Maintenant, je vais commencer à coacher des jeunes athlètes et continuer à construire mon CV d'entraîneur pendant que je prends soin de mon corps pour un retour POSSIBLE en 2025. Mais pour l'instant, j'essaie juste d'avancer et d'être satisfait de ce que j'ai accompli jusqu'à présent dans ma vie, sachant qu'il me reste encore tant à faire ! »