Trois bateaux français en demi-finales des Championnats du monde d'aviron

bunoz (emmanuel) - (fra) - cadot (laurent) - (fra) - lang (benjamin) - (fra) - berrest (cedric) - (fra) - baratin (benoit) - (fra) - brunet (benoit) - (fra) - verhoeven (thibaut) - (fra) - onfroy (valentin) - (fra) - lente (sebastien) - (fra) - (A. Grosclaude/L'Équipe)

Trois bateaux français, les quatre de couple et les deux quatre sans barreur, se sont qualifiés pour les demi-finales des Championnats du monde.

L'équipe de France d'aviron a vécu une bonne journée, mardi, à l'occasion des Championnats du monde. Sur le bassin de Racice (RTC), trois bateaux aux pelles tricolores se sont qualifiés pour les demi-finales dans les catégories olympiques, à commencer par le quatre de couple messieurs. Ce bateau venu d'ailleurs (Benoît Brunet et les frères Onfroy ramaient l'an dernier en pointe et Victor Marcelot en poids légers) a remporté son repêchage à l'enlevage, départagé à la photo-finish avec l'équipage suisse.

Ce succès confirme leur potentiel, même s'il leur faudra souquer ferme jeudi face à la Lituanie, la Roumanie, la Pologne, les Pays-Bas et la Chine pour accéder à la finale. « On a essayé de faire un parcours plein, confie Théophile Onfroy. On a essayé de rester dans notre stratégie, de faire du mieux possible dans la forme du moment. Ce matin, sur le moment de parole avant d'aller ramer, j'ai dit aux gars que certains bateaux champions olympiques ou du monde étaient passés par les repêchages, et par rapport à hier, on avait besoin de faire un parcours plein. Mais les sensations sur notre premier parcours étaient bonnes. Aujourd'hui, c'était un peu moins bien, il y avait un peu de tension avec l'enjeu de la course, mais on a réussi à rebondir. »

Moins évident pour les quatre sans barreur

Les qualifications pour les demi-finales des quatre sans barreur étaient a priori moins évidentes. Dans la catégorie masculine, le quatuor Pfister-Rayet-Turlan-Chamorand a terminé deuxième de son repêchage. Ils ont d'ores et déjà rempli une partie de leur contrat, tout comme le quatre sans barreuse Cornelis-Brosse-Voirin-Cornut. Un billet pour le Top 6 serait une bonne surprise, mais ce n'est pas cette année qu'on les attend vraiment.

En deux de couple poids légers femmes (l'embarcation de Claire Bové et Laura Tarantola), les championnes olympiques italiennes Rodini et Cesarini se sont sorties du piège des repêchages, mais seulement en terminant deuxièmes de leur course.

lire aussi

Toute l'actualité de l'aviron

Résultats

Repêchages - hommes
Quatre sans barreur
:
1. Ukraine, 5'56''90 ;
2. France (Pfister-Rayet-Turlan-Chamorand), 5'58''12 (qualifiés pour les demi-finales)

Quatre de couple :
1. France (V. Onfroy-Brunet-Marcelot-Th. Onfroy), 5'46''44 (qual. pour les demi-finales ;
2. Suisse, 5'46''50

Repêchages - hommes
Quatre sans barreuse
:
1. Nouvelle-Zélande, 6'38''08 ;
2. France (Cornelis-Brosse-Voirin-M. Cornut), 6'40''72 (qual. pour les demi-finales)

Poids légers
Skiff :

1. Veldhuis (HOL), 7'42''91 ;
3. Duncan, 7'53''44 (éliminée)