Troisième victoire pour Pedersen sur la 19e étape de la Vuelta, Evenepoel reste leader

Sauf abandon, Mads Pedersen ne peut plus perdre son maillot vert de leader du classement par points, vainqueur ici sur la 16e étape. (R.Gomez/Presse Sports)

Le Danois Mads Pedersen a triplé la mise sur la Vuelta en remportant la 19e étape vendredi. Il a devancé au sprint Fred Wright et Gianni Vermeersch. Remco Evenepoel a vécu une journée sans histoire et reste en tête à deux jours de l'arrivée à Madrid.

Mads Pedersen (Trek-Segafredo) a remporté sa troisième victoire sur le Vuelta en une semaine grâce à son succès sur la 19e étape vendredi. Le Danois a devancé au sprint le Britannique Fred Wright (Bahrain Victorius) et le Belge Gianni Vermeersch (Alpecin Deceuninck).

Trek-Segafredo peu spectaculaire mais terriblement efficace

Le scénario était couru d'avance. Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) l'avait annoncé depuis deux jours : « Vendredi, on a un plan, Mads (Pedersen) est en grande forme », avait déclaré le grimpeur de poche.

lire aussi

Le classement de la 19e étape

Laissant partir une échappée de seulement trois coureurs (McNulty, Caicedo, Okamina) facile à contrôler, l'équipe américaine avait déjà fait une bonne partie du travail. Reprenant les fuyards dans le deuxième et dernier col du jour à 45 kilomètres de l'arrivée, ils ont vu les Bahrain Victorius s'associer à eux pour décrocher un maximum de purs sprinteurs.

Les 35 derniers kilomètres ont ressemblé à une longue procession du peloton descendant tranquillement vers Talavera de la Reina, lieu d'arrivée de cette 19e étape. Si l'Australien Miles Scotson (Groupama-FDJ) a bien tenté de surprendre à 700 mètres de la ligne, Mads Pedersen a réglé d'un demi-vélo Fred Wright au sprint, justifiant l'effort collectif de son équipe. « Je remercie mon équipe qui a fait un boulot incroyable, cette victoire est pour eux », a déclaré celui qui a remporté trois des sept dernières étapes.

Verdict samedi pour le général

Au classement général, aucun changement après cette journée peu animée, Remco Evenepoel (Quick Step Alpha Vinyl) conserve 2'07" d'avance sur Enric Mas (Movistar) et 5'14" sur Juan Ayuso (UAE Team Emirates). Reste à résister sur la redoutable étape de samedi (182 km et cinq cols dont trois de 1re catégorie) pour le Belge avant de pouvoir savourer sa potentielle première victoire sur un Grand Tour.

lire aussi

Le classement général de la Vuelta