Tuchel : "C'est bien que Leonardo soit là pour défendre le PSG"

Ambre GodillonJournaliste Yahoo Sport

De retour en Ligue 1 après leur qualification en huitième de finale de Ligue des Champions, les hommes de Thomas Tuchel vont devoir se remobiliser pour le déplacement du PSG à Brest.


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Surpris lors de la dernière journée de Ligue 1 du côté de Dijon (2-1), les joueurs du Paris Saint-Germain devront renouer avec la victoire en championnat s’ils veulent continuer à creuser l’écart sur leur dauphin, Angers, sur qui ils gardent encore 7 points d’avance.

Après la victoire étriquée face à Bruges (1-0), mais un parcours exemplaire en Ligue des Champions qui leur a d’ores et déjà assuré la qualification pour les phases finales, les hommes de Thomas Tuchel veulent retrouver l’art et la manière de gagner.

“On prépare les matchs contre Dijon et Brest de la même manière que contre Marseille ou en Ligue des champions. Une fois sur le terrain il faut tout donner et jouer à fond. Je n'ai pas l'impression que les joueurs choisissent leurs matchs mais parfois la tension est différente. Cela dépend de la manière dont on débute le match. Il faut voir quelle intensité on met en début de rencontre. Il n’y a pas besoin de grand speech, ce sont des petits détails, la manière de faire une passe, la manière dont on gère les contre-attaques, qui peuvent indiquer notre état d'esprit. On doit être attentifs oui, et apprendre de nos défaites pour préparer les prochains matchs”, a expliqué le coach du PSG ce vendredi avant que son groupe ne prenne l’avion pour le Finistère.

”On doit accepter de se dire les choses avec honnêteté. La deuxième période contre Marseille n'était pas bonne mais c'est du passé. Quand on en a parlé c'est fini. Maintenant on regarde vers l'avant. L'important c'est de progresser. Oui je suis exigeant mais c'est parce que j'attends toujours plus de mes joueurs. Je sais qu'ils sont capables de mieux jouer. On ne peut pas se concentrer que sur le mauvais ou que sur le très bon, il faut aller de l'avant pour préparer le prochain match”, a confirmé le technicien allemand.

Une chose est sûre : le coach apprécie au moins les interventions de Leonardo pour s’occuper des polémiques. Après les prises de parole du directeur sportif, qui a réglé ses comptes ce mercredi, l’entraîneur avoue sa satisfaction : “C’est bien qu’il soit là pour défendre le club. C’est bien car il y a des choses que le club doit dire. Je connais ça, c’est la même chose en Allemagne, et avec lui maintenant c’est comme ça ici. C’est bien car je peux parler du sportif, Leo s’occupe du reste, du politique et des autres choses du club.”

Ce déplacement du côté du stade Francis-Le Blé pourrait également être le théâtre du retour dans le onze de départ du chouchou des supporters franciliens : Edinson Cavani. Le meilleur buteur de l’histoire du club, blessé durant près de deux mois, avait dû se contenter de trois entrées en fin de matches depuis son retour dans le groupe. Cette fois, Tuchel a confirmé que le Matador devrait bien débuter en lieu et place de Mauro Icardi, forfait.



À lire aussi