Et la Turquie sombra

·1 min de lecture

Qu'a-t-il bien pu arriver à la Turquie pour que tout s'effondre en à peine dix jours ? Outsider de ce groupe A derrière l'Italie, les Turcs ont tout raté depuis leur entrée dans la compétition. La défaite inaugurale face à la Nazionale (0-3) a donné le tempo, les joueurs étant "très fragiles et abattus" les deux jours suivants. "Nous avons eu des réunions productives avec le sélectionneur. Et puis nous avons commencé à nous sentir mieux et nous avons commencé à revenir à la normale", confiait Burak Yilmaz avant la rencontre face au pays de Galles.

Pourtant, rien ne reviendra à la normale pour les hommes de Şenol Güneş. Ce qui faisait la force de la Turquie lors des qualifications a volé en éclat, d'abord face aux Gallois (0-2), puis face aux Suisses (3-1). Réputée pour sa solidité défensive pendant les qualifications (trois pions encaissés en dix matchs, une seule défaite), l'arrière garde turque a…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com