Et la Turquie sombra

·1 min de lecture

Qu'a-t-il bien pu arriver à la Turquie pour que tout s'effondre en à peine dix jours ? Outsider de ce groupe A derrière l'Italie, les Turcs ont tout raté depuis leur entrée dans la compétition. La défaite inaugurale face à la Nazionale (0-3) a donné le tempo, les joueurs étant "très fragiles et abattus" les deux jours suivants. "Nous avons eu des réunions productives avec le sélectionneur. Et puis nous avons commencé à nous sentir mieux et nous avons commencé à revenir à la normale", confiait Burak Yilmaz avant la rencontre face au pays de Galles.

Pourtant, rien ne reviendra à la normale pour les hommes de Şenol Güneş. Ce qui faisait la force de la Turquie lors des qualifications a volé en éclat, d'abord face aux Gallois (0-2), puis face aux Suisses (3-1). Réputée pour sa solidité défensive pendant les qualifications (trois pions encaissés en dix matchs, une seule défaite), l'arrière garde turque a…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles