Twitter la confond avec André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM : on vous raconte l'histoire d'Ashley Van Buren, l'autre "AVB"

franceinfo
·1 min de lecture

"Mince ! Pourquoi des gens continuent d'embaucher l'autre AVB ? Il laisse tout le monde tomber !" Dans ce tweet du 28 octobre dernier, Ashley Van Buren partage un avis bien tranché sur l'entraîneur portugais de l'Olympique de Marseille, André Villas-Boas. Pourtant, cette scénariste et autrice américaine vivant à New York avoue ne rien connaître au football. Alors comment en est-elle venue à juger les performances du club olympien, sans jamais avoir regardé un seul match ?

A l'origine de ce soutien incongru, il y a un pseudonyme sur Twitter. Quand Ashley Van Buren débarque sur ce réseau en 2008, à une époque où il n'est pas encore la caisse de résonance d'aujourd'hui, elle prend pour nom d'utilisatrice ses initiales, AVB. Rien d'exceptionnel, jusqu'à la nomination d'un nouvel entraîneur à la tête du club londonien de football de Chelsea, en 2011 : André Villas-Boas, et un même trio de lettres en abrégé pour des milliers de supporters. La méprise est immédiate. Les mentions d'Ashley Van Buren sur Twitter explosent, les fans de football pensant s'adresser directement à l'entraîneur portugais. "J'ai découvert que je faisais un boulot catastrophique !" plaisante-t-elle auprès de franceinfo.

Un an plus tard, le coach (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi