UBB : Il a voulu tout plaquer à cause d'Urios

Le 16 novembre dernier, l'UBB officialisait le départ de Christophe Urios. Le manager laissait derrière lui le tandem Julien Laïrle et Frédéric Charrier qui assurera l'intérim jusqu'à la fin de la saison. Or, ces deux derniers ne s'attendaient pas à ce qu'Urios se fasse remercier. Frédéric Charrier a d'ailleurs pensé à quitter le club bordelo-bèglais.

Le licenciement de Christophe Urios a crée un séisme au sein du Top 14 et surtout à l'UBB. En effet, le charismatique technicien devait prolonger l'aventure avant que Laurent Marti ne prenne la décision de s'en séparer. Une annonce qui a surpris ses deux bras droits Julien Laïrle et Frédéric Charrier, tous deux pris de court par cette décision et qui assurent désormais l'intérim. Dernièrement, Christophe Urios les aurait sondé pour qu'ils le rejoignent à Clermont. Une proposition à laquelle a du sérieusement réfléchir Frédéric Charrier, très tourmenté suite au départ d'Urios.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«C’est l’incompréhension qui prédomine»

Dans en entretien accordé à L'Equipe, Frédéric Charrier est revenu sur le licenciement de Christophe Urios. « Quand tu reçois un joueur du calibre d’Iturria (qui va finalement rejoindre Bayonne la saison prochaine), tu n’imagines pas une seconde que tout va s’arrêter en fin de saison ! Voilà pourquoi c’est l’incompréhension qui prédomine », confie l'entraineur des arrières de

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com