Ugo Humbert élimine Richard Gasquet au premier tour de l'Open d'Australie

Ugo Humbert a montré une belle agressivité. (M. Keep/AFP)

Sans jus, Richard Gasquet n'a rien pu faire face à un Ugo Humbert très offensif dans cet affrontement entre les deux Français au premier tour de l'Open d'Australie (6-3, 6-4, 6-3).

Il y a un an, Richard Gasquet et Ugo Humbert s'affrontaient pour la première fois, déjà au premier tour de l'Open d'Australie. L'aîné des deux Français l'avait alors emporté (3-6, 7-6 [4], 7-6 [3], 6-3) et avait même doublé la mise quelques semaines plus tard à Montpellier (6-7 [3], 6-4, 6-3). Dans la foulée de ce début d'année très moyen, Humbert avait vécu une saison très compliquée, ne disputant que 30 matches (9 victoires pour 21 défaites) sur le circuit et glissant jusqu'au 157e rang mondial en juillet. Cette fois, c'est le plus jeune qui l'a emporté en trois sets face à Richard Gasquet (6-3, 6-4, 6-3).

Gasquet, lui, continuait pourtant de trimballer son enthousiasme de junior aux quatre coins du globe. Une joie de jouer qui lui a d'ailleurs permis de remporter un 16e titre la semaine dernière à Auckland. Pendant ce temps, Humbert essayait de se retaper dans son coin.

lire aussi : Le film du match

Et s'il y a eu des signes encourageants, ce match face à Gasquet au premier tour de l'Open d'Australie (décidément) en fait clairement partie. Cela faisait longtemps qu'Humbert n'avait pas affiché une telle agressivité positive, une telle volonté de rentrer dans la balle et de priver son adversaire d'un temps minimum de réaction. Rapidement, Gasquet a été pris à la gorge.

Un deuxième tour très abordableBousculé, obligé à jouer loin de sa ligne, il a subi durant tout le match, devant se contenter de quelques jolis points en feu de paille grâce à la magie qui habite encore son bras. Mais les jambes, elles, semblaient bien trop lourdes pour faire dérailler le train Humbert qui, grâce à cette victoire, va réintégrer le top 100 après le tournoi. Au prochain tour, il aura l'occasion de confirmer face à Denis Kudla (99e) ou Roman Safiullin (97e).

lire aussi : Le tableau du tournoi simple messieurs