Ugo Humbert s'incline face à Holger Rune au troisième tour de l'Open d'Australie

Ugo Humbert a laissé passer sa chance au troisième set face à Holger Rune. (S. Thomas/Presse Sports)

Opposé à Holger Rune, le Français Ugo Humbert s'est incliné en trois sets (6-4, 6-2, 7-6 (7-5]) samedi, en laissant passer quelques occasions.

Après deux premiers tours prometteurs, Ugo Humbert (24 ans, 108e) avait la lourde tâche de défier la pépite danoise Holger Rune (19 ans, 10e). À la lecture du score, la marche était trop haute mais le Messin avait de quoi nourrir quelques regrets à l'issue de sa défaite en trois sets (6-4, 6-2, 7-6 [5]).

D'abord parce qu'il avait brillamment rétabli une situation mal engagée au premier set quand, mené 5-2, il avait enchaîné deux jeux blancs avec autorité. Mais Rune capitalisa sur son avance pour conclure 6-4. Ensuite parce que le dernier vainqueur du Masters 1000 de Paris se fit une grosse frayeur dès le deuxième point du deuxième set en se tordant la cheville droite sur une reprise d'appui en bout de course.

lire aussi : Le tableau de l'Open d'Australie

Strappé à l'issue d'une interruption de huit minutes, l'élève de Patrick Mouratoglou fut un peu suspect dans sa qualité de déplacement mais il fit cavalier seul dans ce deuxième set au grand regret de Jérémy Chardy, le coach d'Humbert. « Je suis frustré parce que Ugo n'a pas joué du tout du début jusqu'à la fin, soulignait-il. Il ne s'est pas engagé, il n'a pas frappé alors que l'autre n'était pas bien depuis le début, et encore moins après sa chute. Il y avait de la place et au lieu de surfer sur la confiance qu'il avait prise sur ses deux premiers matches, de se libérer et de prendre sa chance à fond, Ugo s'est retenu. »

Poussé par un petit groupe de supporters français qui donnèrent de la voix jusqu'au dernier point, Humbert fit jeu égal avec le Danois jusqu'au tie-break de la troisième manche dans lequel il eut un mini-break d'avance à deux reprises, en vain. Un dernier coup droit dans le filet, sa 35e faute directe (pour 28 coups gagnants) mettait fin à son aventure australienne. « Il n'y avait pas d'intensité dans ses frappes, ni dans ses jambes, renchérissait Chardy. Il finit en prenant 3 sets alors que s'il prend le tie-break il y a encore la place. Il y a des regrets. Que tu perdes, ce n'est pas un problème, en trois sets non plus, mais si tu t'engages vraiment dans la bataille c'est différent. Ça n'a pas été le cas aujourd'hui donc je suis déçu, forcément. »

lire aussi : Alcaraz, Nadal, Djokovic, Medvedev... un Open d'Australie marqué par les blessures