Ultra-trail - UTWT - François D'haene s'impose en patron sur le Madeira Island Ultra Trail 2017

L'Equipe.fr
Le vigneron est de retour, plus dominant que jamais ! François D'haene a explosé - samedi 22 avril - le record du Madeira Island Ultra Trail (13h05), et s'impose face à une concurrence de grande qualité. Andréa Huser (SUI) domine sans partage la course féminine (16h30).

Le vigneron est de retour, plus dominant que jamais ! François D'haene a explosé - samedi 22 avril - le record du Madeira Island Ultra Trail (13h05), et s'impose face à une concurrence de grande qualité. Andréa Huser (SUI) domine sans partage la course féminine (16h30).Chez les femmes, il n'y a pas eu de compétition. Andréa Huser arrivait à Madère sans vraie opposante, et a assumé sans fléchir ce statut. La Suissesse boucle la traversée de l'île en 16h30, à près de 45 minutes de la 2e, Pascall Beth. Chez les hommes, c'était un des plateaux les plus relevés de ce début de saison. On voyait le tandem Thévenard / D'haene se battre pour la victoire. On savait pourtant que Pau Capell (ESP) et Gediminas Grinius (LIT) ne venaient pas à Madère pour faire de la figuration. C'est finalement le duo D'haene / Capell, qui prend très vite la tête des opérations. Une course à deux qu'ils mèneront bon train, asphyxiant leurs adversaires. Derrière, Xavier Thévenard se campe solidement à sa 3e place, en chasse de l'Espagnol. Mais le Jurassien ne verra jamais les baskets de Capell : le podium était déjà esquissé. C'est à la mi-course, peu avant le km 65, dans une des montées techniques de ce tracé de 115km et 7000m D+, que D'haene produit son effort et dépose son poursuivant espagnol. Plus personne ne pourra alors contester la victoire du vigneron sur cette traversée de l'île de Madère. Les écarts se creusent, et c'est après seulement 13h05 d'effort, que François D'haene franchit - victorieux - la ligne d'arrivée. A la clé, un nouveau record sur l'épreuve, battu de près de 50 minutes ! S'il n'a jamais quitté le haut-niveau, François D'haene a prouvé à Madère qu'il reste le champion qu'il était en 2014, capable de prendre l'or sans trembler sur les courses les plus prestigieuses de la planète. Une conclusion réjouissante, quand on sait qu'il retrouvera à Chamonix en septembre, Kilian Jornet et le double vainqueur de l'UTMB Xavier Thévenard (entre autres), pour ce qui ressemble déjà à l'ultra-trail le plus relevé de l'histoire !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages