Umtiti, itinéraire d'un sacrifié

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

15 juillet 2018, stade Loujniki de Moscou, Samuel Umtiti soulève la Coupe du monde sous une pluie battante. La France est championne du monde pour la deuxième fois de son histoire et peut remercier son défenseur. Associé à Varane, le Barcelonais a formé avec le Madrilène la meilleure charnière centrale du Mondial russe. Un état de grâce qui s'est traduit par son but, désormais anthologique, face aux Belges en demi-finale (1-0). Après ce coup de casque : l'euphorie de la victoire finale, des stories Instagram cocasses, l'histoire du parfum de la victoire et, surtout, une chanson de Vegedream. L'apothéose pour le natif de Yaoundé. Pourtant, celui que tous les clubs s'arrachaient au sortir du tournoi, va voir son sacrifice lui coûter une place de titulaire au FC Barcelone, voire sa carrière.



Un sacrifice car Samuel Umtiti a joué la totalité de la Coupe du monde avec un…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles