Un conseiller régional des Hauts-de-France porte plainte contre 3 joueurs du RC Lens

LIGUE 2 – Abdellah Zoubir, Abdelrafik Gérard et Souleymane Diarra sont accusés de “violences physiques et verbales” par un élu.

Le milieu Abdellah Zoubir fait partie des trois joueurs concernés
Le milieu Abdellah Zoubir fait partie des trois joueurs concernés

Rien ne sera décidément épargné au RC Lens cette saison. Très décevante sur le terrain (15e de L2 avec le plus gros budget du championnat, éliminé en quart de finale de Coupe de France par Les Herbiers), la saison du club artésien est également particulièrement chaotique en coulisses, avec un changement de direction, deux joueurs (Nicolas Douchez et Brice Dja Djédjé) impliqués dans des affaires de violence conjugales et récemment une fronde des supporters, qui ont passé le dernier match à domicile (contre Bourg-en-Bresse) à chambrer leurs propres joueurs.

Comme si tout cela ne suffisait pas, on a appris ce mardi que Guillaume Kaznowski, conseiller régional Les Patriotes des Hauts-de-France, a déposé une plainte contre trois joueurs du RC Lens pour “violences physiques et verbales“. Les faits se seraient déroulés après la défaite contre Bourg-en-Bresse, lundi soir. Vers 23h15, aux abords du Stade Bollaert-Delelis, Abdellah Zoubir, Abdelrafik Gérard et Souleymane Diarra auraient été pris à partie par des supporters lensois, pour leur signifier “leur mécontentement sur leurs prestations“, selon Kaznowski, qui affirme avoir assisté à la scène. Cité par L’Equipe, l’élu explique que les trois joueurs «ont répliqué par des insultes» et s’en sont ensuite pris à lui. “Je filmais l’altercation aux abords du stade quand l’un des joueurs m’a demandé d’arrêter de filmer, précise le membre du parti fondé par Florian Philippot. Face à mon refus, j’ai reçu des coups.” Une enquête a été ouverte par le parquet de Béthune.

À lire aussi