Un match du Barça B soupçonné d'avoir été acheté

Ce samedi 1er avril, le Barça B a atomisé Eldense 12-0 (Capture d’écran Twitter)

La victoire 12-0 de la réserve du FC Barcelone sur le club d’Eldense, ce week-end, a fait naître de nombreux soupçons de corruption, qui pourraient mener à une enquête judiciaire. Plusieurs membres du club vaincu affirment en effet que le match aurait été truqué…

En voyant leur équipe s’incliner 12-0 ce samedi contre le FC Barcelone B, les supporters du club d’Eldense se sont sans doute demandés s’il ne s’agissait pas d’un poisson d’avril. Ils n’étaient, peut-être, pas si loin de la vérité. Plusieurs dirigeants du club de Segunda B (deuxième division espagnole) ont en effet alerté la Ligue espagnole et les services de police, affirmant que plusieurs de leurs joueurs avaient été achetés. D’après le quotidien sportif madrilène Marca, une enquête pourrait être ouverte “sur les prétendues escroqueries et paris sportifs, dont sont soupçonnés plusieurs joueurs de l’Eldense qui, si ça se confirme, ne pourront plus jamais revêtir la tunique du club ”.

Joueur d’Eldense, Cheikh Saad est même allé encore plus loin en affirmant qu’il savait lesquels de ses coéquipiers étaient concernés. “ Je sais qui ils sont, mais je ne peux rien dire. Ils sont quatre dans l’histoire, a-t-il précisé au micro de la radio RAC1. L’entraîneur savait des choses et les joueurs aussi. Trente minutes avant le début, j’étais censé être titulaire. Et juste avant le début, il m’a fait sortir de la compo. Le coach m’a dit que j’entrerais, mais j’ai dit que je ne voulais pas. J’ai aussi encouragé mes coéquipiers du banc à ne pas entrer s’ils ne voulaient pas que leur nom soit souillé.

Cheikh Saad a par ailleurs tenu à dédouaner les joueurs du Barça B, qui n’étaient absolument pas au courant de la supercherie selon lui : “Ils ne sont pas impliqués. En rien. Ils ont fait ce qu’ils devaient faire. A leur place, j’aurais fait la même chose.” Sur les ondes de la radio Onda Cero, le président d’Eldense David Aguilar a quant à lui expliqué que ses soupçons se portaient sur un groupe d’investisseurs italiens récemment arrivé au club. “Il se peut que le groupe italien avec qui nous avons rompu le contrat soit derrière tout ça, a-t-il avancé dans l’émission Radioestadio. J’ai vu des choses bizarres : un manque d’intensité, un seul carton jaune, des joueurs qui ne mettent pas le pied…” L’affaire est en tout cas suffisamment sérieuse pour pousser les dirigeants d’Eldense à suspendre toute activité sportive du club en attendant l’ouverture d’une enquête.

RD

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages