Pour Unai Emery, Villarreal devra « toucher l'excellence » contre Liverpool

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Unai Emery en Ligue des champions, cette saison. (S. Walther/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À la veille d'un match décisif pour la qualification en finale de la Ligue des champions, Unai Emery est conscient du défi qui attend les siens, mardi soir (21h00).

Moins d'une semaine après leur défaite lors du match aller à Anfield (2-0), les hommes d'Unai Emery reçoivent Liverpool ce mardi soir, au stade de la Cerámica. Un « moment historique » pour toute une ville qui « s'identifie à cette équipe », selon le tacticien espagnol.

Unai Emery, entraîneur de Villarreal, à propos de Liverpool

« C'est la meilleure équipe du monde »

Le sous-marin jaune n'a plus le choix, il faudra l'emporter avec au moins deux buts d'écart pour espérer renverser l'équipe de Jürgen Klopp. Une performance que personne n'est encore parvenu à réaliser cette année. « C'est vrai, Liverpool n'a jamais perdu avec plus de deux buts d'écart cette saison. Liverpool est une équipe qui a une énorme confiance en elle. C'est la meilleure équipe du monde. Et pour les battre, il faudra toucher l'excellence. On devra faire un match parfait, tout simplement. »

Réitérer l'exploit

Pour parvenir à ses fins, l'ancien entraîneur du PSG a livré les premières bribes de son plan. Parmi elles, cibler bien particulièrement des joueurs tels que Thiago Alcantara ou Fabinho. « Ce sont deux joueurs techniques, mais qui savent mettre l'intensité nécessaire quand il le faut. Ils ont évolué à un très haut niveau. On a bien défendu (à l'aller, NDLR), ils remportaient la plupart des duels, mais malgré cela, on a réussi à faire en sorte qu'ils n'aient pas tant d'occasions franches que cela. On devra le refaire, tout en essayant de retrouver notre jeu d'attaque. »

Après s'être offert la Juventus puis le Bayern aux tours précédents, à chaque fois grâce à des réalisations en fin de match, Villarreal devra écrire un nouveau scénario dantesque pour espérer terrasser les Reds. « Peu importe la manière, si c'est grâce à un but à la première minute ou à la 60e. Un but, c'est un but, et il nous rapprocherait de la prolongation », a lancé Emery. Preuve qu'au-delà des statistiques et des émotions, le résultat et la qualification restent les maîtres-mots.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles