Unai Simón, le contrôle désorienté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Luis Enrique avait prévenu : lorsque ses attaquants allaient se mettre à retrouver la confiance pour conclure leurs occasions, les buts allaient s'enfiler comme des perles. Résultat ? Depuis le match nul contre la Pologne, l'Espagne a inscrit dix buts en l'espace de 210 minutes et s'affiche comme l'attaque la plus prolifique de la compétition avec onze réalisations en quatre rencontres. Mais au-delà de ce chiffre, la Roja pouvait également compter sur une défense quasi-imperméable depuis le début de la compétition avec seulement un but encaissé. Ce lundi à Copenhague, l'assurance défensive espagnole s'est enrayée à la vingtième minute de la rencontre. D'une passe appuyée vers son gardien de but, Pedri ne pensait pas qu'Unai Simón allait complètement manquer son contrôle pour laisser la Croatie ouvrir le score sans avoir frappé une seule fois au but depuis le début de la partie. Simón est l'auteur d'une bourde monumentale mais à vrai…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles