Une « soirée fessées » pour les Bleus à Edimbourg

Yahoo Sport

XV DE FRANCE – La version officielle de l’affaire de la troisième mi-temps d’Edimbourg semble assez éloignée de la vérité, comme le laisse penser les informations du JDD. Une bagarre a bien eu lieu ainsi qu’une “soirée fessées”.

Les Bleus tête basse à leur sortie du terrain à Edimbourg
Les Bleus tête basse à leur sortie du terrain à Edimbourg

La version officielle aurait-elle été édulcorée ? Tout porte à croire que l’affaire de la troisième mi-temps d’Edimbourg ne s’est pas déroulée comme la version officielle le laisse croire. Selon le JDD, plusieurs joueurs du XV de France se sont bien battus lors de leur sortie nocturne avec des Ecossais. « Un échange de coup bref mais intense a éclaté », explique l’hebdomadaire, précisant que le scenario est bien différent de la version officielle.

Ensuite, de retour à l’hôtel, certains joueurs ont donné des claques « très appuyées » à une jeune femme qui a porté plainte pour agression sexuelle. Le lendemain, certains joueurs se sont même gaussés de cette « soirée fessées » à voix haute. La plainte de la jeune femme a conduit la police à interroger plusieurs joueurs le lundi matin, retardant leur retour en France.

Un interrogatoire qui a confirmé l’absence d’infraction mais qui interroge au vu de la célérité avec laquelle la plaignante a retiré sa plainte. « A-t-elle subi des pressions ? », s’interroge le JDD. Les parents de la jeune femme hésiteraient à en rester là. Ces nouvelles révélations jettent un regard nouveau et bien différent de ce que laisse penser la version officielle. L’enquête interne diligentée par le Fédération Française de Rugby devrait permettre de faire la lumière sur le déroulé de la soirée.

À lire aussi