UNFP - Sylvain Kastendeuch sur la reprise en Bundesliga : "C'est absurde"

Goal.com

Au bout de deux mois d’arrêt, le championnat allemand a repris ses droits ce samedi. Parmi les rencontres au programme il y avait notamment le derby de la Ruhr entre le Borussia Dortmund et Schalke 04. Le contexte était compliqué, mais cela n’a pas empêché l’équipe locale de proposer un très beau spectacle. Déchainés, les vice-champions d’Allemagne l’ont emporté sur un score sans appel de 4-0 . Une reprise réussie pour les hommes de Lucien Favre, mais surtout très suivie.

Depuis cette reprise, nombreux sont les observateurs à donner leurs avis sur celle-ci. Si Cesc Fabregas, bien que perplexe, a plutôt apprécié, Sylvain Kastendeuch, le président de l'UNFP, est beaucoup plus catégorique sur le sujet : pour lui, la reprise de la Bundesliga est une véritable "anomalie". 

"Ces mesures exceptionnelles traduisent l'absurdité de la situation"

"Le huis clos est une anomalie. La notion de partage est l'essence même du football. Il en va de l'image de notre sport que l'on écorne à vouloir jouer coûte que coûte dans des stades vides, avec des joueurs sans doute en méforme et contraints de pratiquer leur art au rabais. (...) On a aussi changé les règlements, masqué les joueurs sur le banc et des coaches mentaux ont été mis à la disposition des clubs. Ces mesures exceptionnelles traduisent l'absurdité de la situation" , a-t-il expliqué, dans L'Equipe. 

"Je ne doute pas de la bonne volonté des dirigeants du foot allemand qui mettent tout en oeuvre pour limiter la casse. Mais on voit bien la limite des mesures. Le football est un sport de contact où la distanciation sociale est impossible. D'un côté on masque les remplaçants et les coaches et de l'autre on laisse le jeu sur la pelouse se dérouler comme si de rien était. C'est absurde. J'ai davantage été marqué par des images de méfiance et de circonspection que de plaisir" , a ensuite ajouté l'ancien joueur. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi