Urios est parti, il prépare sa vengeance

Ecarté par l’Union Bordeaux-Bègles en novembre dernier, Christophe Urios a déjà trouvé un nouveau club. Le manager de 57 ans a en effet signé tout récemment pour l’ASM Clermont Auvergne et construirait son staff... dans lequel il voudrait retrouver ses anciens adjoints Frédéric Charrier et Julien Laïrle. Problème, les deux sont actuellement à la tête de l’UBB, où ils assurent justement l’intérim depuis le départ d’Urios.

Il était parti pour une longue pause, finalement Christophe Urios n’a pas résisté aux avances de l’ASM Clermont Auvergne. Quelques mois après son départ de l’UBB il reprend du service et va diriger son premier match le 28 janvier prochain, face au LOU de Pierre Mignoni.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des changements en vue à Clermont

Avant, il faudra passer par une étape importante : la formation d’un staff. L’actuel, qui assurait l’intérim après le départ de Jono Gibbes, est en Afrique du Sud dans le cadre du match de Champions Cup entre l’ASM et les Stormers. L’Equipe explique qu’à leur retour, un état des lieux sera fait par Urios et rien n’assure donc qu’ils resteront.

Urios a contacté Charrier et Laïrle

D’après les informations du quotidien, le nouveau boss de Clermont aurait déjà deux pistes claires, avec Frédéric Charrier et Julien Laïrle. Le premier est son adjoint depuis 2010 et l’a accompagné à Oyonnax, Castres puis Bordeaux, tandis que le second a travaillé…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com