US Open (F) - À 18 ans, Emma Raducanu est en demi-finales de l'US Open après avoir écarté Belinda Bencic

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emma Raducanu passe en demi-finales après sa victoire convaincante contre Belinda Bencic, médaillée d'or à Tokyo (6-3, 6-4). La Britannique devient la première joueuse issue des qualifications à atteindre le dernier carré du Majeur américain dans l'ère Open. L'affaire était mal embarquée pour Emma Raducanu face à Belinda Bencic. Au service pour commencer le match, la jeune joueuse de 18 ans passait tout près d'un jeu blanc. Des signes de nervosité pointaient alors chez la Britannique, qui avait abandonné en huitièmes de finale à Wimbledon quelques semaines plus tôt, en proie à des « difficultés respiratoires ». Gémissant encore souvent vers sa loge dans le deuxième jeu, elle ne faisait pas bien mieux sur le service de Belinda Bencic, qui lui mettait solidement la pression à 2-0. lire aussi Le tableau femmes de l'US Open Mais dans le jeu suivant, la pépite issue des qualifications se remettait en selle avec un bon service, pour rester aux aguets à 2-1. Bencic, la médaillée d'or aux Jeux de Tokyo n'était cependant pas plus inquiétée et passait un jeu blanc, auquel répliquait de la même manière son inexpérimentée adversaire. Hargneuse, pliée sur ses genoux jusqu'à toucher les fesses au sol, Raducanu renvoyait les coups et s'offrait deux balles de débreak, qui lui permettaient de recoller à 3-3. Puis dérouler de manière surprenante, en trouvant enfin des solutions, notamment par de puissants coups droits, dont un long de ligne qui lui offrait sa première balle de break. S'il lui en fallu une de plus pour le faire, elle a suffisamment perturbé la Suissesse pour emporter la manche 6-3. - Chris Evert « Belinda ne peut gagner que par son attaque, Emma peut le faire de deux manières » Au commentaire sur le deuxième set, Chris Evert analysait : « Belinda ne peut gagner que par son attaque, alors qu'Emma peut le faire aussi avec sa défense ». Si des erreurs de jeunesse pointaient toujours, notamment sur un coup droit raté à 15-30 dans le premier jeu, au lieu de s'offrir deux balles de break, son inexpérience rimait aussi avec une insouciance libératrice, qui continuait de faire disjoncter son ainée. La numéro 12 mondiale est pourtant régulièrement conseillée par ses compatriotes Martina Hingis et Roger Federer. Mais même ses longues balles, touchant la ligne de fond à répétition, n'inquiétaient pas sa tenace benjamine. Après un superbe retour, elle s'offrait deux balles de break puis passait à 3-2 sur une double-faute, avant de tenir son propre service à 4-2 sur un jeu blanc, Bencic n'ayant d'autre solution que de taper sa raquette au sol, en frustration.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Très calme, elle, Raducanu, encouragée par le public américain du court Arthur-Ashe, qu'elle ne foulait que pour la deuxième fois, arrivait même à s'offrir une balle de break dans le jeu suivant, mais la native de Wollerau (Suisse) sauvait tant bien que mal son service cette fois-là. Elle n'arriva cependant pas à prendre avantage à 0-30, lâchant un revers dans le filet au retour du service à 40-30, après une nouvelle avalanche. Bencic servait pour sa survie, concluant même avec un ace. lire aussi Toute l'actu du tennis Mais à 5-4 sur son engagement, la native de Toronto, débarquée à Londres à deux ans, fille d'un père roumain et d'une mère chinoise, allait marquer l'histoire, D'abord avec un superbe ace extérieur pour 40-30, avant un retour de Bencic, sur sa deuxième balle, qui échouait dans le filet. Devenue la première joueuse issue des qualifications à se hisser en demi-finales de l'US Open, Emma Raducanu réagissait en se prenant la tête dans les mains, avec le sourire jusqu'aux oreilles. Incrédule. Incroyable.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles