US Open (F) - Barbora Krejcikova domine Garbiñe Muguruza et rejoint les quarts de l'US Open

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré une longue pause médicale dans le deuxième set, Barbora Krejcikova a pris le meilleur sur Garbiñe Muguruza (6-3, 7-6 [4]) en huitièmes de finale de l'US Open. Les pauses à rallonge n'en finissent plus de faire l'actualité à l'US Open. Dans la nuit de dimanche à lundi, Barbora Krejcikova s'est défaite de l'Espagnole Garbiñe Muguruza (6-3, 7-6 [4]) après avoir bénéficié notamment d'une longue intervention du médecin dans le deuxième set. lire aussi Le tableau féminin de l'US Open Après un début de match réussi, et un premier set gagné grâce à un break dès le deuxième jeu, Krejcikova a été contrainte de prendre une pause en cours de deuxième manche. Victime de douleurs à l'abdomen, la Tchèque a quitté le court, s'octroyant un temps mort médical à 6-5 Muguruza. Une dizaine de minutes plus tard, elle revenait, remportait son jeu de service et le tie-break final dans la foulée. Muguruza mécontente « J'ai vraiment lutté, je me sens mal encore maintenant, expliquait Krejcikova après le match. Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé, mais je n'arrivais plus à respirer. J'ai commencé à avoir des nausées, et à voir flou. Ça ne m'était jamais arrivé auparavant. » Si elle s'est excusée auprès de son adversaire, la Tchèque a reçu en retour une poignée de main glaciale de Muguruza, la qualifiant de « non professionnelle » avant de rejoindre sa chaise. En quarts de finale, la lauréate du dernier Roland-Garros affrontera Aryna Sabalenka, tête de série n°2, facile vainqueure d'Elise Mertens dans son huitième de finale.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles