US Open (F) - Les grands anciens expriment leur soutien à Naomi Osaka

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plusieurs anciennes gloires, Billie Jean King et Boris Becker notamment, ont affiché sur les réseaux sociaux leur soutien à Naomi Osaka, qui a annoncé vouloir faire une pause dans sa carrière après son élimination à l'US Open. Les voix de plusieurs grands anciens se sont élevées pour soutenir Naomi Osaka après que la numéro 3 mondiale a annoncé faire une pause dans sa carrière. Après son élimination contre toute attente au troisième tour de l'US Open par Leylah Fernandez, vendredi, la star japonaise a avoué, en larmes, avoir perdu le goût de la compétition. « Prends tout le temps qu'il te faut pour récupérer, te reposer et guérir, Naomi Osaka. Je t'envoie tout mon amour et mon soutien », a déclaré Billie Jean King (12 titres du Grand Chelem) sur Twitter samedi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'ancien joueur américain James Blake s'est lui aussi exprimé sur les réseaux sociaux : « Fais ce qui est le meilleur pour toi. Nous voulons revoir ton extraordinaire tennis, mais, beaucoup plus important, nous voulons le voir heureuse. » « C'est juste », lui a répondu l'ancienne star allemande Boris Becker. Osaka, qui a reconnu il y a quelques mois avoir traversé une dépression, avait suscité un vaste débat sur la santé mentale des sportifs après son forfait à Roland-Garros, bien au-delà du monde du tennis. Michael Johnson, l'ancien sprinteur quadruple champion olympique, lui a également témoigné son empathie samedi : « Bonne décision. Être jeune, chercher son chemin dans la vie, essayer de gagner régulièrement en étant un sportif très célèbre, c'est dur ! Et essayer de changer les choses aussi. Immensément plus dur ! S'il y a vraiment une situation où un athlète a besoin de s'écarter du sport, la voici. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles