US Open (H) - Gaël Monfils passe facilement le premier tour de l'US Open

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gaël Monfils a aisément battu l'Argentin Federico Coria (6-3, 6-2, 6-2) à l'US Open et s'est qualifié pour le deuxième tour. L'effet Gaël Monfils à l'US Open est facilement reconnaissable. Hier pour son entrée en lice, il y avait une longue queue pour rejoindre les tribunes du court 17, petite arène pas assez vaste pour accueillir tous les fans inconditionnels du Français, et des grappes de spectateurs s'étaient perchés en haut du court 12 adjacent, pour picorer quelques scènes de la rencontre. Le Parisien joue quasiment à domicile à New York et il a encore pu pleinement en profiter, mardi, face à Federico Coria, qu'il a écarté en trois sets (6-3, 6-2, 6-2). lire aussi Le film du match « Le 17 me fait penser à l'ancien court n°1 de Roland, souriait Monfils après sa victoire. C'est un court que j'aime beaucoup. Le public est présent dès que tu rentres sur le terrain et il y a une ambiance de dingue donc c'est vraiment cool. » Pas avare de mimiques et d'expressions pour faire réagir la foule, le Français a surtout su se montrer extrêmement engagé dans le jeu. L'Argentin n'a pas vraiment espéré, bombardé par le service adverse (8 aces) et giflé par quelques coups droits fulgurants. Gaël Monfils « J'étais content de pouvoir tout de suite faire un bon match comme ça » Monfils est de nouveau en confiance avec sa raquette et ça s'est senti quand, servant pour le gain du deuxième set, il s'est retrouvé mené 0-30. Trois aces et une première balle gagnante ont jailli de son bras pour lui permettre d'évacuer avec efficacité le danger. Sa conclusion a été à l'exacte image de son match : une première qui claquait puis un coup droit puissant pour mettre la touche finale à ce duel. lire aussi Monfils : « Je n'ai pas lâché » Le Français, qui avait déjà montré de belles choses à Toronto puis à Cincinnati (quart puis huitième) après des mois compliqués, est entré pleinement dans cette dernière levée du Grand Chelem. « Je monte en puissance semaine après semaine. J'ai fait dix jours d'entraînement encore avant d'entamer ce tournoi. J'étais content de pouvoir tout de suite faire un bon match propre comme ça », se réjouissait-il en conférence de presse. Et il compte bien croquer dans la suite avec appétit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles