US Open (H) - « Je ne sais pas pourquoi tout le monde est soudainement contre moi », s'interroge Stefanos Tsitsipas

·4 min de lecture

Après son élimination au troisième tour (6-3, 4-6, 7-6, 0-6, 7-6), Stefanos Tsitsipas a reconnu la très belle performance du jeune Carlos Alcaraz, vendredi au troisième tour de l'US Open. Encore sifflé, le Grec ne comprend pas pourquoi il a été pris en grippe par le public américain. « Comment analysez-vous cette défaite au troisième tour de l'US Open contre Carlos Alcaraz ?
Il a très bien commencé, il était très costaud dès l'entame du premier set. La vitesse de sa balle était incroyable. Je n'ai jamais vu quelqu'un frapper la balle aussi fort. J'ai eu besoin de temps pour m'adapter. J'ai pris le temps de développer mon jeu autour du sien. Tu as l'impression d'être en contrôle, mais ça ne va pas dans ton sens à la fin. C'est une défaite amère, surtout après un quatrième set incroyable de ma part. J'étais dominateur, très agressif. Il a joué le cinquième set comme le premier, avec insouciance. Il s'engageait sur chaque frappe. Je n'ai jamais vu quelqu'un aussi bien jouer un cinquième set, honnêtement. lire aussi Alcaraz fait tomber Tsitsipas Êtes-vous surpris qu'Alcaraz ait été capable de réussir un tel cinquième set après un quatrième totalement à votre avantage ?
Il a très bien géré la situation. Ce genre de choses va lui permettre d'atteindre les sommets. Ça aurait dû être mon match. C'est un match que je n'aurais pas dû perdre. Je ne peux qu'apprendre de cette défaite. Il est jeune, il s'est battu, il n'abandonne jamais. Il peut être un candidat aux titres en Grand Chelem. Il a le jeu pour être là. « L'accusation à Cincinnati, c'est la chose la plus ridicule que j'ai entendue de ma vie. Ça montre le niveau de la personne qui a dit ça » Qu'est-ce qui vous a marqué dans son jeu ?
Sa régularité. Je retournais assez profond, je lui mettais la pression au retour. Mais ça ne lui a pas posé de problème, il enchaînait les coups gagnants derrière mon retour. Il était en contrôle, ce qui était surprenant, surtout au cinquième set. Je ne m'attendais pas à ce qu'il élève autant son niveau, d'autant plus après avoir perdu la quatrième manche comme ça. C'était un joueur totalement différent. Je ne sais pas si le kiné l'a aidé, mais il avait l'air d'être un autre joueur. lire aussi Alcaraz : « Un rêve qui devient réalité » Au-delà de cette défaite, votre réputation en a pris un coup sur cet US Open. Vous avez encore été sifflé. Quel est votre avis sur cette situation ? Avez-vous des regrets ?
Je ne prétends pas que tout le monde m'aime. Ce n'est pas mon objectif. Les gens ne savent pas. Quand tu n'es pas dans le sport, tu ne sais pas ce qu'il se passe. Toutes ces accusations sont totalement fausses. L'accusation à Cincinnati(Alexander Zverev a émis l'hypothèse que le Grec utilise la pause au vestiaire pour échanger avec son père au téléphone), c'est la chose la plus ridicule que j'ai entendue de ma vie. Ça montre le niveau de la personne qui a dit ça. « Les gens ne comprennent pas. Ils sont là pour le spectacle. Ils veulent voir du tennis, ils sont très impatients, surtout la nouvelle génération. Ils veulent que ça aille vite » Mais ici, à New York, le public vous a aussi pris en grippe à cause de vos sorties au vestiaire...
Ça m'a surpris. Je ne me laisse pas abattre parce que je suis là pour jouer mon jeu. Le soutien des fans est important, mais j'ai simplement besoin d'aller sur le court et d'être performant. Le reste n'a pas d'importance. J'ai pris ma pause toilettes comme un athlète normal. C'était peut-être un peu plus long que pour les autres, mais s'il y a une règle qui donne un temps précis à ne pas dépasser, j'essaierai certainement de l'appliquer du mieux possible. Comment vivez-vous les sifflets ?
J'ai l'impression que les gens ne comprennent pas. Ils sont là pour le spectacle. Ils veulent voir du tennis, ils sont très impatients, surtout la nouvelle génération. Ils veulent que ça aille vite. Je n'ai rien fait d'autre que remplacer des vêtements mouillés par des vêtements secs. Apparemment, ça pose un énorme problème. Par contre, personne ne parle des joueurs qui dépassent le temps autorisé. lire aussi Le tableau hommes de l'US Open C'est-à-dire ?
Ça m'est arrivé par le passé de jouer contre ces joueurs, de prendre froid, de ne plus sentir mon jeu après avoir attendu plus de 30, 35 secondes entre deux services. Lors d'un de mes matches ici, j'ai dû attendre très longtemps entre mes premiers et mes deuxièmes services. Je ne me suis pas plaint. Il n'y a pas de règle sur le temps qu'on peut prendre entre deux services. Je l'ai respecté. Tout le monde sait que certains joueurs prennent énormément de temps, mais personne ne dit rien. Je ne sais pas pourquoi tout le monde est soudainement contre moi alors même que d'autres joueurs ne respectent pas les règles et les 25 secondes entre chaque point. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles