US Open (H) - Novak Djokovic domine Matteo Berrettini et se qualifie pour les demi-finales de l'US Open

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Novak Djokovic a de nouveau égaré le premier set en quarts de finale face à Matteo Berrettini. Mais le Serbe s'est parfaitement repris (5-7, 6-2, 6-2, 6-3), livrant son meilleur tennis du tournoi, et s'est qualifié pour les demi-finales de l'US Open. Il y retrouvera Alexander Zverev, son tombeur aux JO. Il y a comme un air de déjà-vu qui flotte autour des matches de Novak Djokovic lors de cet US Open. Pour la troisième fois en trois rencontres, le Serbe a égaré le premier set en route, mercredi soir, lors de son quart de finale face à Matteo Berrettini (il en avait aussi perdu un, le deuxième, au premier tour). Mais une nouvelle fois, le n°1 mondial a su redresser la barre sans s'affoler pour entretenir ses rêves d'un 21e titre majeur et d'un Grand Chelem calendaire en s'imposant en quatre sets (5-7, 6-2, 6-2, 6-3). lire aussi Le tableau hommes de l'US Open C'est comme si chaque joueur, après avoir donné tout ce qu'il pouvait dans le premier acte, se retrouvait le réservoir à sec dans les minutes suivantes. En huitièmes, Jenson Brooksby avait eu de quoi enquiquiner le Serbe jusqu'à la moitié de deuxième set. Berrettini, tête de série n°6 de cet US Open, n'a pas tenu autant le combat. La faute à un break concédé très tôt après le gain de la première manche. Sur un service de mammouth de l'Italien à 210 km/h, « Nole » a jailli pour claquer un sublime retour qui a forcé son premier break dans ce match. Un Djokovic beaucoup plus propre dans le jeu Une rude manière de siffler la fin de la récré et d'assommer son adversaire qui avait pourtant su saisir sa chance en début de rencontre. Ce n'était pas forcément beau (33 fautes directes entre les deux joueurs dans ce premier set) mais ça suintait la bataille acharnée. Et le Transalpin avait été un peu plus dominateur et avait, après trois tentatives manquées, arraché la mise en jeu du Serbe d'un sublime passing sous les rugissements du court Arthur-Ashe. Il se montrait solide sur son service pour conclure la manche derrière et prendre les commandes du match (7-5 après 1h17). Puis Djokovic s'est réveillé au fur et à mesure que Berrettini s'est éteint et l'un ne va pas sans l'autre, sans doute. Un jeu blanc, un break puis un deuxième pour recoller à un set partout. Une partition devenue impeccable qu'il a déroulée jusqu'à la fin du match et qu'il a ponctuée de quelques appels au public pour chercher du soutien dans sa marche vers l'histoire. Il a ainsi harangué la foule après avoir sauvé une balle de débreak dans le troisième set ou encore après un passing joliment décoché dans le quatrième.

Zverev l'a battu à Tokyo Pour résumer, le Serbe a bien mieux joué, son meilleur tennis du tournoi. De 17 fautes directes dans le premier set, il est passé à trois seulement dans le deuxième, trois dans le troisième et quatre dans le dernier. Sans déchet, jouant proche de sa ligne de fond, il a étouffé l'Italien qui devait sans doute se refaire le film de ses autres duels face au n°1 mondial cette saison. À Roland-Garros puis en finale de Wimbledon, il avait déjà été stoppé par Djokovic. Et pour lui aussi, cette défaite avait un air de déjà-vu. lire aussi Toute l'actualité de l'US Open Le Serbe, après en avoir écarté cinq, doit encore écarter deux derniers obstacles. Le premier est déjà connu puisqu'Alexander Zverev a rendez-vous en demi-finales avec le n°1 mondial. L'Allemand, qui reste sur une série de 16 victoires entre les JO, Cincinnati et cet US Open, avait battu le Serbe à Tokyo. Il avait mis fin à son rêve de Grand Chelem doré (les quatre tournois du Grand Chelem plus la médaille d'or olympique) dans une rencontre où Djokovic, dominateur, avait craqué. Il est l'un des deux derniers à pouvoir mettre fin à ses espoirs de Grand Chelem tout court.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles