US Open (H) - Novak Djokovic, qualifié en demi-finales : « Mes trois meilleurs sets de cet US Open »

·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Novak Djokovic rejoint les demi-finales de l'US Open après avoir éliminé Matteo Berrettini (5-7, 6-2, 6-2, 6-3). À deux marches d'un historique Grand Chelem, sa confiance grandit. « Comment analysez-vous cette victoire sur Matteo Berrettini ?
Quand j'ai perdu le premier set, j'ai réussi à oublier, passer à autre chose. J'étais dans le moment. Concentré, à fond, dès le début du deuxième set. J'ai amené mon tennis à un niveau différent, et ce furent les trois meilleurs sets que j'ai joués sur cet US Open. Tout le monde a des moyens différents pour être dans la zone, pour rester calme, concentré, capable. C'est sûrement la chose la plus difficile à accomplir. Ce n'est pas facile d'atteindre cet état ''dans la zone'', encore moins d'y rester. On peut facilement être distrait par d'autres choses. Le tennis est un sport individuel, il faut vous gérer vous-même, vos problèmes... On ne peut compter sur personne d'autre. Cela vous offre de vraies leçons de vie, une force mentale. Chaque match que je joue dans ce stade incroyable, c'est une leçon pour moi, et cela me donne une chance de m'améliorer. C'était une belle bataille avec Matteo (Berrettini), il a l'un des meilleurs enchaînements service-coup droit dans tout le tennis. lire aussi Djokovic poursuit sa quête Qu'est-ce qui vous a permis de dominer ?
Je connais mes forces et je m'y tiens. J'ai travaillé pendant des années pour n'avoir aucun défaut dans mon jeu. Tout le monde a une faiblesse. Il y a toujours quelque chose que vous pouvez améliorer. Je vais avoir le jeu le plus complet possible pour m'ajuster à chaque surface. Je peux varier mon style de jeu. Je peux adapter ma tactique à chaque match. J'ai toujours travaillé les autres éléments aussi, comme ma préparation physique. Ma force, mon agilité, ma souplesse, ma vitesse... Je garde tout à un bon niveau pour pouvoir utiliser l'élément dont j'ai besoin sur chaque point. En demies, vous allez retrouver Alexander Zverev, qui vous avait éliminé en demi-finales des Jeux de Tokyo...
Les Jeux Olympiques, c'était dur pour moi émotionnellement. J'ai dominé jusqu'aux demies... J'étais même à 6-1, 3-2 contre Zverev. Il jouait très bien aussi. Puis mon jeu m'a lâché. Ça arrive. J'ai douté de mes coups, il a bien lu mon service et il sert très bien. Il a pu avoir des points faciles. Il méritait sa médaille d'or, vu la manière dont il a joué. Et il n'a pas perdu un match depuis. Avec (Daniil) Medvedev, ils sont dans la meilleure forme actuelle. Mais on est en Grand Chelem. On joue en cinq sets. Il a très bien joué ici, l'an dernier il était à un point de remporter son premier Majeur. Ce sera un match encore plus dur que ce (mercredi) soir, mais ce sont les obstacles que je dois passer. Mettre mon corps et mon esprit dans les meilleures dispositions. Je connais son jeu. Il y a un élément de nervosité... je pense que cela va se jouer à très peu de points. On verra. « J'aime jouer en cinq sets, surtout contre les jeunes » Vous pensez avoir un avantage en cinq sets ?
J'aime jouer en cinq sets, surtout contre les jeunes. J'ai l'expérience de cette scène. Je me sens aussi prêt que n'importe qui physiquement. Je peux tenir la distance, j'aime ça. Plus le match dure, moins j'ai de problèmes. Je suis prêt à faire cinq sets. Cinq heures. Ce qu'il faudra. Je suis là pour ça. lire aussi Le tableau hommes de l'US Open Vous n'avez pas souhaité évoquer le côté historique sur le court après le match. Pourquoi ?
J'ai répondu à cette question beaucoup de fois, surtout dernièrement, ce qui se comprend. Cela me pèse mentalement. Je veux rester sur ce qui marche pour moi. Je suis dans une position unique et j'en suis reconnaissant. Je sais qu'on veut que j'en parle, mais j'espère que l'on en parlera dimanche. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles