US Open (Q) - Harmony Tan et Maxime Janvier se sortent de la fournaise lors des qualifications de l'US Open

·2 min de lecture

Harmony Tan et Maxime Janvier ont tous deux passé le deuxième tour des qualifications de l'US Open qui se disputent sous un soleil de plomb qui fait souffrir certains joueurs. Cinq autres Français peuvent encore les rejoindre. L'ombre est rare le midi sur un court de tennis alors jeudi, quand l'Allemand Oscar Otte a été pris de vomissements et a demandé une assistance médicale, les ramasseurs de balle se sont tous réfugiés d'un même côté du court pour profiter de la minuscule place abritée en attendant la reprise du jeu. Malgré ce coup de chaud à 5-5 dans le jeu décisif final, Otte s'en est sorti face au Français Constant Lestienne, proche d'un joli coup dans ces qualifications de l'US Open mais qui n'a pas converti sa balle de match (6-3, 3-6, 7-6 [6]). Son vainqueur n'est pas le premier à avoir de soudaines défaillances et deux jours avant, l'adversaire du Français avait ainsi été victime d'une insolation. Face à Enzo Couacaud, qui n'avait pas du tout l'air d'être dérangé par les conditions, Tomas Martin Etcheverry a lui aussi fini par vomir au pied des tribunes. « Les conditions sont super difficiles, il fait très, très chaud, résumait Harmony Tan après sa qualification pour le troisième tour. Hier (mercredi), un ramasseur est tombé dans les pommes et on a dû l'évacuer. Heureusement je suis arrivée assez tôt aux États-Unis pour faire des tournois de préparation, ça m'aide bien. » Gaston dehors La Française, qui n'a joué qu'une seule fois le grand tableau de l'US Open grâce à une wild card, a l'air d'en effet plutôt bien gérer les conditions. Après sa victoire en deux sets au premier tour (6-2, 6-2), elle n'a fait qu'une bouchée de Marina Melnikova ce jeudi (6-1, 6-1). « Il fallait temporiser un peu le jeu parce qu'elle tapait très fort et des deux côtés à plat ou elle prenait la balle assez tôt. J'ai essayé de plus varier les hauteurs, les changements de rythme. Ça l'a fait un peu déjouer », rembobinait-elle, heureuse de s'offrir une chance de se qualifier. Maxime Janvier sera lui aussi candidat pour un strapontin pour le tableau final. Mais le Français a souffert de la chaleur contre le vétéran Paolo Lorenzi (6-4, 6-3). Sitôt la balle de match remportée, il s'asseyait directement sur le court en s'adossant à sa chaise et se versait une bouteille sur la tête. « Je suis à moitié dans les vapes », glissait-il en quittant le court et en se pressant pour aller récupérer avant son match de vendredi. Hugo Gaston, lui, n'ira pas jusque-là. Le Français a très vite disparu face à Ruben Bemelmans (défaite 6-1, 6-1). lire aussi Sans public, des qualifications particulières à l'US Open Océane Dodin, Antoine Hoang, Enzo Couacaud, Benjamin Bonzi et Quentin Halys vont tenter de rejoindre leurs deux compatriotes au dernier tour des qualifications.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles