Vélo, les jeux du cycle à Paris

·2 min de lecture

Depuis le déconfinement, ils sont des centaines à se donner rendez-vous chaque semaine pour faire du vélo dans les rues de Paris. Des rassemblements sauvages qui font des adeptes auprès de toutes les générations.

Il se fait appeler Rico (@le_19_ sur Instagram), il a 25 ans et ne manque aucun rendez-vous depuis la fin du confinement. « Tous les samedis à 13 heures, on est environ 150 jeunes de 10 à 30 ans à se retrouver place de la République pour faire du vélo pendant plusieurs heures », explique-t-il. Ils explorent les méandres de la capitale, dévoilent leurs bolides (des modèles de la marque SE, de gros vélos pour la plupart) et réalisent des figures. Sur les réseaux sociaux, l’ancien étudiant en école de cinéma, désormais sérigraphe, pose debout sur son fixie, pieds sur le cadre ou en train de cabrer.

Lire aussi:Je ne reconnais plus personne en vélo qui détone

Sa nouvelle passion est née il y a moins de deux ans, par hasard. « J’arrivais tout le temps en retard à cause de problèmes de métro ou de RER. Un jour, un gars de mon quartier, le XIXe arrondissement, m’a proposé de me donner un vélo pour que je me déplace plus facilement. Depuis, il m’arrive de rouler plus de dix heures par jour. » Cet amour de la petite reine est aussi à l’origine d’Okami, un rassemblement de cyclistes qui a lieu tous les jeudis soir à partir de 20 heures au départ de la place de la Bastille. Fondé par six trentenaires après le dernier déconfinement (Moon, Blex, Kobee, Deaam, Lio et Yo), il regroupe aujourd’hui plus de 250 personnes, amateurs comme passionnés, ados, enfants, familles et seniors. « On est un groupe d’amis férus de vélo. On avait l’habitude de rouler ensemble dans la capitale, et on s’est rendu compte de la complicité qu’il y avait avec les cyclistes que l’on croisait. Alors on s’est mis à inviter cinq personnes, puis dix, puis vingt. Très vite, on a été plus d’une centaine, on n’a pas compris ce qu’il se passait, c’était fou ! »(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles