Vélo Mag - Les premiers Championnats de France de Snow Bike se rapprochent, ou la percée du vélo sur neige

·3 min de lecture

Le Snow Bike, sorte de Super-G sur deux roues dont les premiers Championnats de France auront lieu à Pra Loup les 8 et 9 janvier, vise la reconnaissance internationale. Peut-on imaginer un rapport plus contradictoire que celui qui oppose la roue à la glisse ? Par définition, rouler n'est pas glisser. Et pourtant, dans plusieurs disciplines du cyclisme, tout l'art consiste à intégrer une certaine dérive à la rotation de la roue : c'est vrai en cyclo-cross et en VTT bien sûr, mais aussi sur les pavés de Paris-Roubaix, par exemple. Mais la glissade est affectée d'un coefficient négatif : elle se définit par défaut, comme ce qu'il convient d'empêcher, de limiter. À l'inverse avec le Snow Bike, sorte d'hybridation du VTT de DH et du Super-G, elle acquiert une valeur positive et, en bonne logique, les pratiquants se recrutent parmi les vététistes et les skieurs. Le premier championnat de France de cette discipline officiellement reconnue par l'UCI se déroulera à Pra Loup (Alpes du Sud), les 8 et 9 janvier, après avoir été initialement programmé les 18 et 19 décembre.

La ligne droite et les virages On ne sera pas surpris d'apprendre que le principal ambassadeur de ce nouveau sport s'appelle Éric Barone, multi-recordman de vitesse sur neige à VTT, et qu'il détient depuis ce jour de mars 2017 où il se fit flasher à 227,72 km/h sur la piste du kilomètre lancé de Vars (dont l'inclinaison moyenne est de 52,5 % - et celle du mur de départ à... 98 % ; à ski, on y passe 200 km/h en moins de 6 secondes). Eric Barone « C'est d'abord dans l'idée de détecter mon remplaçant que j'ai créé les premiers évènements de vélo sur neige avec des virages » Depuis longtemps, « le Baron Rouge » trouvait ses records chers payés, et envisageait d'autres axes de développement pour le cyclisme sur neige que la dévalade en ligne droite. « En fait, pour que ce record vive, il fallait qu'il soit challengé, faute d'être voué à l'oubli. Or, eu égard aux efforts que m'avait coûtés, entre 2015 et 2017, ce 1 km/h d'amélioration, je me disais qu'il fallait que je facilite un peu l'émergence de mes successeurs. C'est d'abord dans l'idée de détecter mon remplaçant que j'ai créé les premiers évènements de vélo sur neige avec des virages. Or, en 2016, j'avais eu la chance de faire la fermeture de la descente dames à Val-d'Isère, et c'est là que j'ai compris qu'il y avait vraiment une discipline à créer. » Car, alors que les candidats pressentis au record de vitesse se décourageaient les uns après les autres devant les difficultés d'organisation, les « courses à virage » recevaient l'approbation des institutions : FFC, puis l'UCI. Dans les clous pour l'UCI... et pour les Jeux ? Sur la neige telle que la configurent les compétitions de ski, dans le sillage desquelles s'inscrit le Snow Bike, les pneus clous sont indispensables. « Pour aller vite, et pour que ce soit spectaculaire, il faut des clous, explique Barone. Je développe avec la société Ugigrip un kit de cloutage novateur pour les pneus tubeless. Il faut au moins 6mm de sortie pour rouler efficacement sur neige, ce qui nous obligeait autrefois à percer les pneus par l'intérieur, et à poser les 300 clous un à un. Mais la solution d'Ugigrip permet de les poser par l'extérieur de traverser toute la tétine sans fuite d'air. » Eric Barone « Les spécialistes de DH pourraient être intéressés : en Snow Bike il y a moins de chocs, moins d'obstacles, et les vélos morflent moins. C'est plus fun ! » La recherche de vitesse rend la discipline compatible avec les tracés de Super G, car les courbes ne sauraient être trop refermées. Toujours par souci du spectacle, à Pra Loup, les concurrents de ce premier championnat de France de Snow Bike s'élanceront deux par deux. Il y a là de quoi créer de nouveaux profils de cyclistes, toujours selon Barone : « Nous sommes en pleine genèse et ça va évoluer. Les spécialistes de DH pourraient être intéressés : en Snow Bike il y a moins de chocs, moins d'obstacles, et les vélos morflent moins. C'est plus fun ! » À l'heure actuelle, il n'existe aucune forme de cyclisme aux Jeux d'hiver et, à terme, le Snow Bike ne vise rien moins que la reconnaissance olympique. Faire, en guise d'« expérience démonstrative », la fermeture de la descente aux Jeux de Milan-Cortina en 2026, ou même en 2030 pourrait être une étape. D'ici là, dès l'hiver 2022-2023 une Coupe du Monde UCI, en six manches, aura vu le jour. Éric Barone, qui paraît être l'homme de la situation en tant que coordinateur terrain, veut y croire. « Ça va bouger, ça va faire des petits. Je me suis mis à poil pour faire vivre ça. » lire aussi Pédaler dans la neige avec un fat bike, c'est coton

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles