Vélo Mag - Tour d'horizon des podcasts cyclistes

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

En mai 2020, en fin de premier confinement, les podcasts ont franchi un nouveau palier historique en France, en frôlant les 100 millions de téléchargements ou d'écoutes mensuelles. Petit tour de vue non-exhaustif des créations audios sur la petite reine. Le plus controversé : The Move by Lance Armstrong Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'ancien coureur américain offre une perspective « unique » sur son sport. Déchu de ses sept titres sur le Tour de France, le repenti anime depuis 2017 son podcast anglophone, où il offre son expertise sur les grandes courses du calendrier, notamment la Grande Boucle. Pendant le confinement, Armstrong a lancé une série : « The best of the Blue Train », où il revient avec ses anciens coéquipiers de l'US Postal sur les meilleurs moments de sa carrière.

Le plus sportif : La socquette légère Animé par Brice Giacone, « La Socquette Légère » revient sur un point de débat au sein du cyclisme professionnel, dans des épisodes d'une trentaine de minutes. À chaque fois, un invité lié au monde du vélo (l'auteur Grégory Nicolas, le journaliste Thierry Vildary ou le coureur Valentin Madouas, pour ne citer que les plus récents) accompagne le podcast pour apporter son éclairage sur le sujet.

Le plus voyageur : Spotzle Décliné de la plate-forme française du même nom, qui regroupe une communauté de cyclistes baroudeurs, « Spotzle » consacre son podcast hebdomadaire au bikepacking, au gravel et aux aventures à vélo. Largement destiné aux baroudeurs, il familiarise dans la bonne humeur ses auditeurs avec l'ultra-distance et les sorties au long cours. lire aussi Tous les podcasts l'Équipe Le plus conscient : Pause vélo Moins centré sur le sport, « Pause vélo » réfléchit à la place de la petite reine comme mode de déplacement. Résolument écolo, il n'hésite pas à aborder des sujets liés à la culture vélo, en parlant notamment de politique, d'urbanisme ou en allant à la rencontre d'organisateurs de festivals liés au cyclisme. Le plus positif : We got to hang out Lancé à Portland par deux amies, Annalisa Fish et Anna Grace Christiansen, « We got to hang out » a un objectif affirmé : mettre en avant le plus possible d'initiatives positives liées au vélo dans l'Oregon ou aux alentours. Un parti pris qui les a menées à la rencontre de légendes de la musique, des baroudeuses américaines, ou des activistes, pour des conversations toujours rafraîchissantes. lire aussi Toute l'actu Vélo Mag Le plus iconique : The Cycling Podcast Démarré en 2013 par trois journalistes américains et déjà riche de plus de 800 épisodes d'une heure, « The Cycling Podcasty » fait office de référence dans un milieu encore jeune. Couvrant l'actualité du monde cycliste professionnel au sens large, avec une couverture intensive des Grands Tours, le podcast fait intervenir des tauliers du peloton, comme récemment le grimpeur d'EF Pro Cycling, Hugh Carthy.