Un Vélodrome tout feu tout flamme pour OM-OL

Les supporters marseillais ont concocté un magnifique tifo pour les 120 ans du club.
Les supporters marseillais ont concocté un magnifique tifo pour les 120 ans du club.

Les fans de l’Olympique de Marseille ont employé les grands moyens ce dimanche à l’occasion du choc contre Lyon. Pour fêter les 120 ans du club, ils ont réalisé un magnifique tifo, qui fut monté et mis en avant par la tribune principale (Jean-Bouin) lors des instants précédant le coup d’envoi du match. René Dufaure de Montmirail, fondateur de l’OM en 1899, a été mis à l'honneur à travers cette initiative, tout comme la seule Ligue des Champions de l’histoire du football français, gagnée en 1993 par les Marseillais.

Le bus de Lyon caillassé avant OM-OL

Du côté du virage sud, un tifo de Notre-Dame-de-la-Garde, le symbole de ville, a aussi été brandi par les supporters locaux. De belles œuvres, qui ont donné des couleurs et une atmosphère encore plus alléchante pour ce duel des Olympiques. En somme, ce fut l’ambiance dans grands soirs dans l’enceinte phocéenne.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le record d'affluence battu au Vélorome

65369 ont pris place dans le Vélodrome. Il s’agit ni plus ni moins d’un record d’affluence pour ce stade. Dans l’histoire de la Ligue 1, il n’y a qu’une seule affiche qui attiré plus de monde. Celle qui a mis aux prises Lille à Lyon en 2009 au Stade de France (70000 spectateurs).

Pour rappel, l’avant-match de cet OM-OL avait été marqué par les piques incendiaires lancées par Dimitri Payet à l’encontre de son ancien coach Rudi Garcia. Des attaques qui ont généré une tension supplémentaire pour cette empoignade, tout comme l’arrivée au stade des Lyonnais avec le caillassage du bus dont ils ont été victimes.  Les premières minutes de la partie ont aussi vu l’arbitre Mr Gauthier interrompre plusieurs fois la partie en raison de projectiles lancés à l’encontre des Gones. Durant ces instants, Rudi Garcia, dont le visage est apparu sur l'écran géant, a eu droit à une pluie d'insultes de la part des fans marseillais.

À lire aussi