Qui va sauver le foot ?

SO FOOT
·1 min de lecture

C'est une donnée que l'on manipule peu en ce moment. Raison de plus pour la mettre en relief : en dépit des confinements et des restrictions dus à la crise sanitaire, la FFF se révèle une des fédérations qui s'en sort le mieux, et accuse les pertes les plus faibles en matière de licenciés parmi ses consœurs du CNOSF. Partout en France, des périphéries urbaines au fin fond de la Lozère, des forcenés continuent de taquiner le cuir à l'entraînement, défiant, quand les créneaux le permettent, le couvre-feu généralisé à 18h. Pour preuve de cette passion dans une nation qui a toujours davantage représenté une contrée de footballeurs (donc de pratiquants) que de footeux (de croyants), l'angoisse autour du devenir de la Coupe de France. Une question dont même le gouvernement s'est emparé, et qui a témoigné de cet amour autour d'un sport pétri de boue glacée et de souffle court sur le bord du terrain. Chez les autres fédérations, le constat…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com