Vaccin ARNm contre le cancer du pancréas : une piste très prometteuse

© Getty Images

Le cancer du pancréas est en recrudescence, en France, notamment chez les femmes, et pourrait devenir la deuxième cause de mortalité par cancer à l’horizon 2030-2040. Souvent diagnostiqué tardivement, ce cancer digestif présente un pronostic sombre, avec un taux de survie de seulement 5 % à cinq ans. Mais voilà qu’une étude scientifique publiée le 10 mai dans la revue « Nature », vient nourrir tous les espoirs autour de ce cancer grave, connu pour faire rechuter les patients, même quand leurs tumeurs ont été enlevées.

La moitié des patients n’ont pas rechuté

Il s’agit des résultats d’un petit essai clinique (16 patients) qui a utilisé un vaccin à ARN messager (ARNm) adapté à la tumeur de chaque malade. Le vaccin a provoqué une réponse immunitaire chez la moitié des patients, qui n’ont pas rechuté pendant toute la durée de l’étude. Des résultats extrêmement prometteurs, selon plusieurs experts.

« Il s’agit du premier succès démontrable, malgré la nature préliminaire de l’étude, d’un vaccin à ARNm contre le cancer du pancréas », a déclaré au « New York Times », le Dr Anirban Maitra, spécialiste de la maladie à l’Université du Texas (MD Anderson Cancer Center). « C’est une étape importante », a-t-il ajouté. Chez les patients qui ne semblaient pas répondre au vaccin, le cancer avait tendance à réapparaître environ treize mois après l’opération, précise le quotidien new-yorkais. Les malades chez qui le vaccin a provoqué une réponse immunitaire n’ont montré, eux, aucun...


Lire la suite sur ParisMatch

Plus de contenus provenant de