Vainqueur du derby contre Nice, Monaco se rapproche du podium

·2 min de lecture

Cinq jours après s'être offert Rennes (3-2) au Roazhon Park, Monaco a dominé Nice (1-0) dans le derby de la Côte d'Azur. Forte de cinq victoires de suite, l'ASM est totalement relancée dans la course au podium.

Et si Monaco coiffait tout le monde au poteau dans l'emballage final ? Huitième à 9 points du podium il y a un mois, après une défaite déprimante à Strasbourg (0-1), l'ASM a aligné contre son rival niçois (1-1) une cinquième victoire d'affilée en Ligue 1 mercredi, la troisième contre une équipe du top 5 après Paris (3-0) et Rennes (3-2). L'équipe de Philippe Clement réintègre le top 5, qu'elle n'avait plus fréquenté depuis... la première journée.

lire aussi

Le film de Monaco - Nice

À défaut de toujours maîtriser son sujet, Monaco a su faire preuve d'efficacité dans un derby plus terne qu'à l'aller (2-2). Déjà buteur à l'Allianz Riviera le 19 septembre, Alexandre Golovine a donné l'avantage à l'ASM dans le temps additionnel de la première période (45e+2, 1-0) en profitant d'une faute de main de Walter Benitez sur un centre tendu de Vanderson. Wissam Ben Yedder aurait pu mettre son équipe à l'abri à la 71e minute, mais son ballon piqué a échoué sur le poteau et Monaco, nerveux (5 cartons jaunes), s'est fait peur jusqu'au bout.

5

Seul Paris (7) a remporté plus de matches à domicile que Monaco (5 - 1 nul, 1 défaite) en Ligue 1 en 2022.

Le Gym a encore manqué d'adresse dans le dernier geste (15 tirs, 2 cadrés), un problème récurrent ces dernières semaines (6 buts en 11 matches de L1), et il pourra nourrir des regrets, car Mario Lemina (23e), Andy Delort (47e, 65e) ou encore Khéphren Thuram (72e) ont eu des ballons de but. Cette dixième défaite l'éjecte du top 5 (6e).

Christophe Galtier : « On peut avoir des regrets »

Lille piégé à Reims

Lille a peut-être dit adieu à l'Europe mercredi. Cinq jours après sa défaite dans le derby contre Lens (1-2), le champion de France a chuté dans les derniers instants à Reims (1-2). Après que Renato Sanches (56e, 1-1) a répondu à Marshall Munetsi (31e, 1-0), le capitaine et défenseur champenois Yunis Abdelhamid a donné la victoire aux locaux sur une merveille de frappe enroulée (90e+1, 2-1). À cinq journées de la fin, le LOSC accuse 8 points de retard sur Monaco (5e). Reims (13e, 40 points) a quasiment assuré son maintien.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles