Vainqueur d'Holger Rune, Casper Ruud rejoint Marin Cilic en demi-finales de Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Casper Ruud est en demi-finales pour la première fois. (P. Lahalle/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Casper Ruud, 8e joueur mondial, s'est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros ce mercredi soir en dominant en quatre sets et 3h15 de jeu le jeune Danois Holger Rune (6-1, 4-6, 7-6 [2], 6-3). Le Norvégien retrouvera vendredi le Croate Marin Cilic pour une place en finale.

L'impressionnant parcours de Holger Rune à Roland-Garros a pris fin ce mercredi soir. Logiquement battu en quatre sets par le Norvégien Casper Ruud en quarts de finale (6-1, 4-6, 7-6 [2], 6-3), le Danois de 19 ans, tombeur de Stefanos Tsitsipas en huitièmes de finale, a cédé après 3h15 de jeu. Ruud, 8e joueur mondial, rejoint le Croate Marin Cilic dans le dernier carré.

lire aussi

Le film de Ruud - Rune

Le Norvégien est assurément le membre du top 10 le plus discret. Et même lors de ce Roland-Garros, on a surtout associé son nom à celui de son adversaire du premier tour, Jo-Wilfried Tsonga, dont c'était le baroud d'honneur. C'est d'ailleurs tout juste s'il avait consenti à l'interview d'après-match, sur le Chatrier, afin de ne pas s'immiscer dans la cérémonie d'hommage du premier retraité des quatre Mousquetaires. Normal d'être un peu transparent quand on se prénomme Casper, nous direz-vous. Mais qu'importe : sans faire de bruit, voilà Ruud qualifié pour sa première demi-finale en Grand Chelem, à 23 ans.

Et c'est finalement pas si illogique, pour un joueur en progression constante et qui est désormais classé 5e à la Race derrière Nadal, Alcaraz, Tsitsipas et Zverev. Vainqueur du tournoi de Genève juste avant d'arriver Porte d'Auteuil, il en est à neuf victoires de rang et son dernier revers remonte à la demi-finale de Rome, perdue contre le n°1 mondial Novak Djokovic. « C'est une machine, il ramène tout », expliquait Cédric Pioline quand on l'avait interrogé sur le joueur contre lequel il détesterait jouer.

Une finale contre son idole Nadal ?

Pour parvenir au dernier carré, le fils de Christian Ruud, 39e mondial en 1995, a bénéficié d'un parcours assez peu escarpé, comparé au haut du tableau. Après Tsonga, il a dominé le Finlandais Ruusuvuori (61e), galéré face à l'Italien Lorenzo Sonego (35e, qui menait 2 manches à 1), été solide face à un Hubert Hurkacz (13e) pas spécialement réputé pour son appétence pour la terre et profité de la sortie de route de l'épouvantail Tsitsipas contre Rune.

Face au Danois de 19 ans, contre lequel il menait 3-0 lors de leurs précédentes confrontations, il a d'abord fait cavalier seul (1 set et 1 break) avant de relâcher son étreinte face au culot du tempétueux jeune homme à la casquette à l'envers. Mais il a réalisé un tie-break extrêmement solide dans la troisième manche et conclu sur sa deuxième balle de match dans le quatrième, juste après avoir breaké sur sa quatrième opportunité. Ce fan de Nadal est à un match de disputer une potentielle finale de Roland-Garros contre son idole.

lire aussi

Le tableau de Roland-Garros (H)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles