Vainqueurs du Cameroun, les Bleus terminent premiers de leur groupe au Championnat du monde

Vainqueurs du Cameroun, les Bleus terminent premiers de leur groupe au Championnat du monde

Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale du Championnat du monde, les Bleus se sont imposés contre le Cameroun mardi après-midi (25-19, 25-19, 25-22). Une victoire qui assure aux Français la première place de leur groupe, en attendant de connaître leur futur adversaire.

La France a bouclé le premier tour du Championnat du monde sur une troisième victoire en autant de matches, ce mardi à Ljubljana (Slovénie) : 3-0 (25-19, 25-19, 25-22) contre le Cameroun qui a eu le mérite de saisir la moindre opportunité et a fait mieux que se défendre, contrairement à ce que le score final sec peut laisser croire.

Les champions olympiques français étant déjà qualifiés pour les huitièmes de finale (il faudra attendre la fin de ce tour initial avant de connaître l'identité de l'adversaire, ainsi que le lieu de ce cette rencontre en Slovénie ou en Pologne qui se jouera entre le 3 et le 6 septembre) avant cette partie, Andrea Giani, le coach italien des Bleus, a logiquement aligné un second six de départ, exception faite de Barthélémy Chinenyeze. Un six « bis » que beaucoup de pays aimeraient avoir, à l'instar de Stephen Boyer meilleur marqueur du jour (19 points) côté tricolore.

D'autant que Benjamin Toniutti, le capitaine, a livré une partie de très belle facture à la passe. Tout en martyrisant la réception africaine avec ses services flottants, une des clés du succès français. Reste que dès qu'ils relâchaient un peu la pression, se montraient moins rigoureux les Bleus laissaient l'opportunité à Yaoussia Kavogo et compagnie de faire jouer leur puissance et ainsi les empêcher de dérouler.

lire aussi

Ngapeth, retour aux sources face au Cameroun

Un relâchement sans conséquence

« Il faut prendre cette équipe au sérieux. Je n'ai pas trop aimé les fautes en attaque en un contre un. Il faut chercher des solutions tactiques pas que de puissance et surtout respecter l'adversaire », ordonnait d'ailleurs Giani, au micro de la Fédération internationale, alors que la France menait 2-0. Un rappel loin d'être inutile : dans le troisième set, le Cameroun a mené jusqu'à mi-set (2-4, 6-9, 10-13), profitant des imperfections tricolores, avec notamment des services dans le filet. Mais c'est en ressortant un service flottant gagnant sur Kavogo, décidément pas à l'aise sur ce genre de mise en jeu à l'instar de son équipe, que Yacine Louati a permis de remettre la France en tête au score (15-14).

La fin du set et du match ont été plus limpides, Trévor Clévenot (entré dans le 3e set pour Kevin Tillie) convertissant la seconde balle de match, au poste 4, sur une passe d'Antoine Brizard, venu en relais de Toniutti sur la fin.

« C'est compliqué ce genre de match contre une équipe si physique, surtout deux jours après la Slovénie (victoire 3-2). Il fallait aussi donner du rythme aux joueurs qui étaient sur le banc jusque-là », expliquait Kévin Tillie, encore précieux, « On a fait du bon boulot pour rester concentrés contre une équipe du Cameroun qui n'avait rien à perdre. Maintenant, on ne sait pas contre qui ni où on va jouer (en huitièmes de finale) mais c'est une médaille qui manque à notre équipe, on va essayer de se préparer au mieux, tout en sachant que c'est difficile de gagner plusieurs compétitions de suite », ajoutait le réceptionneur-attaquant.

lire aussi

Tous les résultats du Championnat du monde