Valérie Pécresse en Grèce : quels messages veut faire passer la candidate LR ?

·1 min de lecture

Moins d'un mois après son déplacement en Arménie, Valérie Pécresse met le cap sur la Grèce pour parler immigration. Elle doit rencontrer le Premier ministre et visiter un centre de contrôle de migrants sur l'île de Samos. Quels messages cherche à faire passer la candidate LR, à tout juste trois mois du premier tour ? 

Crédibiliser sa stature de femme d'Etat

Il y a un triple enjeu dans ce déplacement en terres grecques. D’abord, Valérie Pécresse veut parler d’autre chose que de la crise sanitaire, thème que la droite reproche à l’exécutif d’avoir imposé, et qui occulte depuis un mois le reste des sujets. Ensuite, elle souhaite mettre en avant ses propositions sur l’immigration : renforcer le contrôle aux frontières extérieures de l’Union européenne, et organiser le traitement du droit d’asile à la frontière.

Enfin, en se rendant pour la deuxième fois à l’étranger dans cette campagne, Valérie Pécresse essaie crédibiliser sa stature de femme d’Etat, et continuer d’installer le match avec Emmanuel Macron. Elle cherche à se sortir à tout prix de la compétition à trois avec Marine Le Pen et Éric Zemmour, avec qui elle est pourtant au coude à coude dans les sondages.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Pécresse en perte de vitesse ? 

En interne, si personne ne tire réellement la sonnette d’alarme, sa campagne suscite quelques interrogations. Un ténor parle de "coup de mou", d’autres évoquent un "faux plat", après la dynamique qui l’avait portée depui...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles