Val-d’Oise : une maison close percée à jour dans un quartier pavillonnaire

·1 min de lecture
Une maison close a été démantelée dans le Val-d'Oise. (Photo d'illustration)
Une maison close a été démantelée dans le Val-d'Oise. (Photo d'illustration)

« Bonjour. C?est bien ici, la maison close ? » Cette question itérative a stupéfié les habitants de la paisible allée des Charmes à Cergy-le-Haut (Val-d?Oise), avant de finir par les insupporter. Il faut dire que le business qui se tramait dans cette impasse, dont le nom lui sied à merveille, est atypique. À l?entrée de ce quartier pavillonnaire, dans une des maisons mitoyennes, un véritable réseau de prostitution avait posé ses bagages depuis un an, rapporte Le Parisien, vendredi 14 janvier. Au quotidien, les riverains assistaient aux allées et venues des clients et croisaient les filles de passage. Les faits ont été rapportés aux autorités en septembre dernier. Jeudi, les tenanciers, leurs complices et Émile, 58 ans, le propriétaire de la maison, ont été conduits devant le tribunal correctionnel de Pontoise pour proxénétisme aggravé.

Nelly et Jesus, deux trentenaires d?origine dominicaine, ont avoué à la barre que les choses avaient « dérivé ». Initialement, le pavillon aurait été loué par le couple pour que les chambres soient, ensuite, proposées sur Airbnb. Une partie des revenus devait être reversée au propriétaire, bien au courant de ce commerce. Mais les locataires se sont révélés être des jeunes femmes latinos, aux tenues vestimentaires plutôt dénudées, que le couple de maquereaux allait chercher à l?aéroport.

À LIRE AUSSIRéseau de proxénétisme démantelé à Paris : des adolescentes impliquées

De lourdes peines? aménageables

Les investigations ont démont [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles