Valbuena à l'OM : Libourne to be alive

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le milieu des années 2000 est synonyme de renaissance à Marseille. Au sortir d'un début de millénaire catastrophique, mêlant magouilles et dépérissement sportif, l'OM s'est effectivement refait une santé. D'abord en atteignant une finale de Coupe de l'UEFA au printemps 2004 (défaite 2-0 face à Valence), puis en se construisant une équipe de grosses têtes. Les exploits de Taye Taiwo, Samir Nasri, Franck Ribéry ou Mamadou Niang marquent une génération de supporters. Bientôt, une nouvelle tête rejoindra ce casting prestigieux. Mais avant d'être une légende, il faut parfois souffrir. Voilà pourquoi le 1er juillet 2006, l'OM annonce la signature d'un relatif inconnu, accueilli avec de la condescendance et de l'indifférence : Mathieu Valbuena.

Repéré par Furlan, propulsé par Anigo


En voyant débarquer leur recrue à la Commanderie, les supporters marseillais ne se gênent pour afficher…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles